Retour

Réfugiés syriens : Santé publique Ottawa réclame plus d'argent

Santé publique Ottawa (SPO) demande davantage d'argent au gouvernement de l'Ontario pour soigner les réfugiés syriens qui sont beaucoup plus nombreux que prévu.

Dans un rapport présenté lundi au Conseil de santé d'Ottawa, le médecin-chef en santé publique, Isra Levy, soutient que la ville a accueilli un total de 650 réfugiés syriens à la fin janvier.

Avec l'arrivée prévue de plus de 1000 réfugiés supplémentaires d'ici la fin du mois de février, le Dr Levy estime qu'Ottawa recevra, au total, plus de deux fois et demie le nombre de réfugiés qu'elle reçoit normalement en une année.

Le Dr Levy souligne qu'il faut augmenter les ressources pour éviter la propagation de maladies chez les réfugiés. Selon lui, l'arrivée rapide des réfugiés syriens représente un défi pour la SPO. Il ne peut cependant pas chiffrer le montant supplémentaire nécessaire à leur accueil.

Depuis la mi-janvier, Santé publique Ottawa a vacciné 260 réfugiés syriens, en plus de procéder à l'examen dentaire de 195 d'entre eux.

« On s'attendait à ce qu'il y ait des besoins dentaires et effectivement, il y a beaucoup de caries et de dents cassées chez les réfugiés », explique la responsable de l'hygiène dentaire à la SPO, Lyne Lafrance.

Un porte-parole du ministère de la Santé de l'Ontario a répondu dans un courriel adressé à CBC que le gouvernement s'est engagé à donner des soins de qualité aux réfugiés et qu'il travaille avec le gouvernement fédéral sur la question du financement.

Avec les informations de Claudine Richard, de Gilles Taillon et de CBC

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards