Retour

Regarnir les tablettes des banques alimentaires avant les Fêtes

Afin de ravitailler les tablettes des banques alimentaires vides, deux événements de collecte d'aliments se sont déroulés samedi pour appuyer la Banque d'alimentation d'Ottawa.

L’année a été difficile pour l’organisme, ce qui serait expliqué par plusieurs facteurs, dont la baisse de la valeur du dollar canadien, les problèmes du système et la demande plus grande avec l'arrivée de réfugiés syriens.

Les collectes d'OC Transpo et la Fête annuelle de Noël du maire d'Ottawa se déroulaient au moment où des banques alimentaires de la région de la capitale nationale affirment que leurs réserves de denrées diminuent.

Samedi, une vingtaine d'épiceries de la capitale nationale ont participé aux collectes. Les personnes étaient invitées à donner des denrées non périssables.

Ces aliments donnés seront ensuite acheminés dans une vingtaine d'autobus d'OC Transpo.

La nouveauté cette année, c'est la collecte d'aliments virtuelle. Les donateurs pouvaient acheter en ligne des denrées dans une épicerie virtuelle. Les viandes, les fruits et le lait se trouvaient dans cette épicerie virtuelle.

C’est plutôt les aliments [périssables] qu’on ne peut pas donner, donc les aliments frais.

Rachael Wilson, directrice des communications à la Banque alimentaire d'Ottawa

Le maire d'Ottawa en a profité pour lancer un appel au don. Chaque mois, 41 000 personnes visitent une banque alimentaire à Ottawa.

L'an dernier au Canada, plus de 860 000 personnes ont recouru aux banques alimentaires.

Selon les informations du journaliste Godefroy Macaire Chabi

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine