Retour

Reprise des négociations dans les collèges sur fond de manifestation

Une bonne nouvelle pour les 500 000 étudiants des collèges en Ontario qui sont privés de cours depuis près de trois semaines en raison d'une grève du personnel enseignant : les pourparlers ont repris, jeudi.

Le médiateur provincial a convié les deux parties à revenir à la table des négociations, à la demande des collèges.

Les 13 000 grévistes ont tout de même organisé un rassemblement devant l'Assemblée législative à Toronto.

Nouveaux espoirs pour les grévistes

Depuis cinq ans, Gilles Paquette est un enseignant contractuel à Toronto. Il admet qu’il n’est pas toujours évident de savoir tous les trois mois, s'il va avoir du travail les mois suivants ou non.

« On est prêt là! On a besoin d'une entente, on veut retourner au travail. Tous mes collègues à qui j'ai parlé l'ont dit. On veut retourner au travail et on a hâte que ce soit fini », assure-t-il.

Le syndicat estime que cette manifestation pourrait représenter un tournant. « Nous gardons les doigts croisés pour que la résolution ait enfin lieu, que tout le monde puisse retourner à l'école et travailler », souligne le président du Syndicat des employés de la fonction publique (SEFPO), Warren Thomas.

Des étudiants ont aussi participé à la manifestation pour soutenir leurs professeurs.

Dans un communiqué envoyé mercredi soir, le Conseil des employeurs des collèges a écrit qu'une entente rapide et un retour en classe dès la semaine prochaine étaient envisageables.

Sécurité d'emploi

Depuis le début du conflit de travail, le syndicat des professeurs demande plus de postes à temps plein et une meilleure sécurité d'emploi, notamment.

Mais le Conseil des employeurs des collèges a affirmé dans le passé que ces demandes coûteraient 250 millions de dollars par année.

Le Conseil a offert aux professeurs des augmentations de salaire de 7,75 % sur 4 ans.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine