Celui qu'on a baptisé le « candidat fantôme », le conservateur Étienne Boulrice, dans Hull-Aylmer, sort finalement de l'ombre, quatre jours avant les élections. Le candidat a dû s'expliquer, jeudi, après avoir refusé presque toutes les invitations de débats et d'entrevues.

Étienne Boulrice explique avoir établi une stratégie de campagne. Des choix de participer ou non à des événements étaient édictés par cette stratégie.

« Nous, on fait des événements », poursuit le candidat conservateur. « On choisit certains événements et certains événements on ne les choisit pas. »

De son côté, le candidat pour le Parti libéral, Greg Fergus, mentionne qu'Étienne Boulrice n'était pas souvent présent.

Mercredi, le candidat Boulrice a choisi de rencontrer des représentants d'organismes sociaux avec son collègue Luc Angers, dans Gatineau.

M. Angers ne croit pas que sa stratégie de campagne va lui nuire.

Dans ce dossier, ICI Radio-Canada n'a pas pu obtenir des commentaires de candidats du Nouveau Parti démocratique (NPD) ni du Bloc québécois.

Étienne Boulrice poursuivra son porte-à-porte dans les derniers jours de campagne. Il a aussi d'autres rencontres prévues.

Selon les informations de Michel-Denis Potvin

Plus d'articles

Commentaires