Retour

Retard du train léger : la Ville d'Ottawa déplore un manque à gagner de 1,63 M$

La Ville d'Ottawa affirme avoir un manque à gagner de 1,63 million de dollars en raison du retard de la mise en service du train léger.

« Les calculs budgétaires étaient fondés sur une mise en service à mi-année, et la hausse du nombre d'usagers aurait généré une augmentation des revenus tarifaires de 1,83 million de dollars pendant les 26 dernières semaines de l'année ; et étant donné les 23,1 semaines de retard, 1,63 millions de dollars de ce revenu budgétisé ne peuvent plus être prévus en 2018 », a précisé la Ville lors de la réunion du Comité des finances et du développement économique, mardi.

Initialement, RTG, le consortium responsable de la construction du train léger, devait livrer le projet le 24 mai. Or, la livraison est désormais prévue pour le 2 novembre 2018. Toutefois, aucune précision n'a été donnée sur sa mise en service.

Pour récupérer ces coûts et ces pertes de revenus, la Ville prévoit de négocier avec RTG, et dans le cas échéant, un arbitrage ou une procédure judiciaire pourrait être entamé.

Pour sa part le maire d'Ottawa, Jim Watson, est convaincu que la Ville puisse récupérer le manque à gagner associé au retard.

« Je pense que c'était attendu - ils vont défendre une position, nous allons défendre une autre position », a-t-il déclaré aux journalistes à l'issue de la réunion. « [RTG] doit prendre ses responsabilités [...] parce qu'il n'a pas respecté la date qu'il a donnée ».

Par ailleurs, le consortium maintient sa position au sujet de l'effondrement d'une partie de la rue Rideau en juin 2016. Il assure notamment qu'il n'est absolument pas responsable de cet effondrement, un imprévu a entraîné le report de 6 mois les travaux et causé une facture additionnelle de plus de 10 millions pour la Ville d'Ottawa. Le maire Watson maintient pour sa part que le groupe est responsable dans cette histoire.

Évolution des travaux

Lors de la mise à jour, désormais mensuelle, sur l'évolution des travaux de la Ligne de la Confédération, Radio-Canada a appris que les rails et les canalisations étaient installés dans les tunnels. La plupart des rames de trains ont aussi été assemblées.

Pour ce qui est des travaux dans les stations, Bayview et Tunney's Pasture vont encore faire l'objet de travaux.

Selon le directeur général du Service de transport en commun OC Transpo, John Manconi, la station Tunney's Pasture, qui assurera la correspondance entre le train et le bus, est une « merveille d'ingénierie ». Le centre de contrôle doit toutefois encore faire l'objet de travaux.

Les trois stations souterraines du centre-ville (Rideau, Parlement et Lyon) sont presque terminées.

Les travaux dans les stations situées le plus à l'est sur la ligne sont plus avancés que dans celles de l'ouest que c'est dans celle de l'est que des tests sont effectués.

Plus d'articles