Retour

Retrouvailles pour d'anciens joueurs des Olympiques de Gatineau

D'anciens joueurs, entraîneurs et membres du personnel des Olympiques de Gatineau ont participé à une journée retrouvailles samedi au Club de golf Tecumseh. Au total, 70 personnes ont participé à la première édition du tournoi de golf des anciens.

Ce sont Luc Chénier et Daniel Brunet, deux anciens, qui ont eu l'idée d'organiser l'événement. Ils sont venus sonder l'intérêt de l'organisation l'automne dernier et l'équipe a accepté rapidement.

« C'est important pour nous de renouer avec les anciens. Notre tradition, c'est important pour les Olympiques et pour nous, c'était certainement une activité qu'on voulait créer », a expliqué le directeur général de l'organisation, Marcel Patenaude.

Plusieurs anciennes vedettes de l'équipe gatinoise ont foulé les verts.

« Je suis toujours ouvert à revenir ici dans la région », a déclaré l'ancien joueur de la Ligue nationale de hockey Stéphane Matteau, qui a fait partie des Olympiques de 1985 à 1989. « Ça a été vraiment quatre belles années. J'ai eu de belles équipes, de bonnes équipes. L'Outaouais, je l'adore, j'aime ça venir ici, je me sens chez nous. »

« Les Olympiques m'ont donné beaucoup », a pour sa part témoigné Claude Giroux, aujourd'hui joueur des Flyers de Philadelphie. « C'est tellement une très belle organisation et elle m'a donné la chance d'être le joueur que je suis. Je veux voir les entraîneurs et les joueurs avec qui j'ai joué. »

Nostalgie de l'aréna Guertin

Difficile de ne pas aborder le dossier de l'aréna Guertin avec les anciens joueurs. Sans vouloir parler de politique, certains ont avoué que c'est avec une certaine tristesse qu'ils verront les Olympiques se doter d'un nouveau domicile, dans le secteur de Gatineau.

« J'aime le décor, j'aime le format de l'aréna. J'ai été élevé ici en 1985-1986, quand j'ai fait mes débuts dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, donc les craques dans les murs, je ne les vois pas », s'est rappelé M. Matteau.

M. Giroux était nostalgique lui aussi. « Il y a eu beaucoup de bons matchs et des gros championnats qui se sont gagnés là. Pas juste pour moi, mais pour beaucoup de monde dans la région, ça va être un peu triste », a-t-il mentionné, parlant de la fermeture de l'aréna.

Il souligne cependant que dans le nouvel édifice, de nouveaux souvenirs se créeront.

D'après un reportage de la journaliste Justine Boutet

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine