Retour

Risque de grève dans les écoles du Conseil scolaire catholique de l'Est ontarien

Une trentaine d'écoles francophones situées dans l'Est ontarien sont visées par un préavis de grève des membres de la section locale du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui regroupe les préposés à l'entretien, les secrétaires, les techniciens informatiques, les bibliotechniciens et les surveillants.

Selon le directeur de l'éducation du Conseil scolaire de district catholique de l'Est ontarien (CSDCEO), François Turpin, les écoles demeureront ouvertes et le transport scolaire fonctionnera comme à l'habitude, mais « il est possible que des actions soient entreprises par les membres du SCFP dès le mardi 7 février. »

Dans une lettre envoyée aux parents et dont Radio-Canada a obtenu copie, le CSDCEO indique que le syndicat pourrait former des lignes de piquetage devant les écoles ou au Bureau central du CSDCEO.

La lettre précise qu'il est souhaitable que les parents prennent connaissance des directives pour traverser une ligne de piquetage avant de se rendre dans une école où une ligne de piquetage est dressée.

Dans le cas d'un conflit de travail, « toutes les dispositions nécessaires seront prises afin d'assurer la sécurité et le bien-être des élèves et des membres du personnel », peut-on lire dans le communiqué publié lundi après-midi par le CSDCEO.

Un conflit de travail qui dure

Le syndicat estime qu'après deux ans de négociations, le CSDCEO « se traîne les pieds » pour négocier une convention collective avec les travailleurs de l’éducation qu'il représente.

Lors de la dernière rencontre de négociation, le SCFP a choisi de quitter la table des négociations. Le 1er février dernier, les conciliateurs ont proposé de nouvelles dates de négociations qui ont été acceptées par le conseil scolaire, mais refusées par le syndicat.

« Il y a une grève imminente qui apportera des ennuis énormes aux élèves et aux familles et à tous ceux qui font affaire avec les écoles du conseil » a déclaré le président du SCFP, Raymond Giroux. « Les travailleurs de l’éducation, les élèves et les parents méritent de l’action plus urgente. Nous demandons aux représentants du conseil de cesser de se soucier de la représentation du syndicat et plutôt de se soucier d’assurer les services de qualité avec les membres du SCFP. »

Le CSDCEO est le plus grand réseau d'écoles de langue française dans les cinq comtés de Stormont, Dundas, Glengarry, Prescott et Russell. Il assure l'éducation de plus de 10 000 élèves, répartis dans 25 écoles élémentaires et 8 écoles secondaires.

Plus d'articles