Retour

Rosny César débouté par la Cour d'appel de l'Ontario

La Cour d'appel de l'Ontario rejette la demande d'appel présentée par Rosny César, un individu déclaré coupable d'homicide involontaire en 2013, après avoir poignardé à mort un homme dans le stationnement d'un resto-bar de Hawkesbury.

En septembre 2010, la victime, Danny Trineer, avait reçu cinq coups de couteau, dont trois potentiellement fatals.

Cette tragédie s’était produite à la suite d’un différend entre les deux hommes à l’intérieur de l’établissement.

Lors de son procès en janvier 2013, Rosny César avait plaidé la légitime défense. Son avocat avait alors cru pouvoir faire reposer la défense de son client sur une déclaration faite par un ambulancier intervenu sur les lieux du crime.

L’ambulancier en question aurait déclaré aux enquêteurs de la Police provinciale de l’Ontario (PPO), plus de 30 heures après la tragédie, avoir entendu un portier de l’établissement dire que « ce n’était pas la victime [Danny Trineer], mais bien l’autre type [Rosny César] qui était en train de se faire passer à tabac ».

Dans sa demande d’appel, M. César, qui purge une peine de neuf ans, soutenait que le juge de la Cour supérieure avait erré en refusant, notamment, d’admettre en preuve cette déclaration de l’ambulancier.

Mais dans sa décision, le juge de la Cour d’appel Michael H. Tulloch n’est clairement pas du même avis.

« La déclaration extrajudiciaire [de l’ambulancier], citée pour la véracité de son contenu, constitue du ouï-dire et donc présumée inadmissible », explique M. Tulloch dans le document d’une vingtaine de pages.

Rappel des faits

Cette tragédie a semé l’émoi dans la petite communauté est-ontarienne.

Selon les éléments présentés en cour, MM. César et Trineer ont eu un différend à l'intérieur du resto-bar Déjà Vu.

M. César a ensuite quitté l'endroit, mais sa copine ne l’a pas suivi. Un peu plus tard, celle-ci a été impliquée dans une altercation avec deux employés de la sécurité de l'établissement.

M. Trineer, qui avait déjà travaillé au Déjà Vu, a décidé d'aider ses anciens collègues de travail. La jeune femme se serait ensuite précipitée sur M. Trineer dans le stationnement de l'établissement, lui assénant des coups de poing au ventre.

Puis, M. César, qui venait de revenir au resto-bar armé d’un couteau, s’est interposé pour protéger sa copine.

Quelques instants plus tard, le corps inerte de Danny Trineer gisait sur le sol.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?