Retour

Sœurs assassinées à Ottawa : la communauté musulmane sous le choc

La communauté musulmane est sous le choc depuis le double meurtre survenu à Ottawa vendredi. Une centaine de personnes ont rendu hommage aux deux sœurs dimanche.

L’imam Sikander Haschmi a célébré les funérailles de Nasiba A-Noor et d'Asma A-Noor, âgées respectivement de 29 et 32 ans, tandis que plus tôt dans la journée, leur frère Musab A-Noor a été accusé pour leur meurtre au premier et au second degré.

« C’est une vraie tragédie pour la famille bien sûr, mais aussi pour toute la communauté et je crois que le mieux que l’on puisse faire est de rassembler et d’offrir son soutien [trad libre] », commente l'imam de la mosquée Jami Omar.

La femme de l'imam connaissait l'une des deux victimes, Nasiba A-Noor, qui comme elle enseignait à l’école Tarbiyah Learning à Ottawa. Elle donnait aussi des cours en ligne.

Des âmes si douces, c'est encore plus dramatique, parce que le monde a besoin de ces personnes

Sikander Haschmi, imam

Bon nombre de ses anciens élèves étaient présents à la cérémonie.

« C'est un drame familial, c'est tragique et tout le monde est choqué [trad libre] », commente pour sa part Abdul Isse, qui a participé aux funérailles.

Âgé de 29 ans, Musab A-Noor a refusé de comparaître par vidéoconférence en cour à Ottawa. La cour s'inquiète de sa santé mentale et a ordonné qu’il subisse une évaluation psychiatrique.

Avec les informations de la journaliste Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires