Pour la première fois de son histoire, l'Association de hockey mineur qui dessert les localités de l'est des Comtés unis de Prescott et Russell pourrait se retrouver sans équipe compétitive la saison prochaine, et ce, au grand désarroi d'un groupe de parents qui se bat pour éviter ce scénario.

Au complexe Robert-Hartley de Hawkesbury, les hockeyeurs ont donné leurs derniers coups de patin depuis plusieurs semaines et la patinoire a laissé la place au plancher de ciment.

En coulisses, des membres de l'Association du hockey mineur, dans laquelle évoluent les hockeyeurs des environs, travaillent d'arrache-pied pour ressusciter ce qu'on appelle dans le milieu le « Rep B ».

L'ancienne organisation, Les Griffons, qui permettaient aux jeunes de Hawkesbury, de Vankleek Hill et de St-Isidore d'évoluer dans ce calibre compétitif, a été dissoute ce printemps.

« On travaille dans le but de garder le hockey compétitif dans la région », explique un membre du comité de relance, Jacques Lamoureux.

Le comité de relance a réussi, non sans difficultés, à convaincre le conseil d'administration de leur association d'appuyer leur démarche. La Ville de Hawkesbury soutient aussi leur initiative.

« On sait que c'est inculqué dans la culture des résidents ici à Hawkesbury, alors pour nous, c'est très important de supporter le hockey comme tous les autres sports », ajoute la gestionnaire des activités récréatives, culturelles et communautaires à la Ville de Hawkesbury, Nicole Trudeau. Toutefois, ils ont essuyé un revers.

Lors d'une réunion tenue en mai, les présidents des autres associations du District 3, l'instance dirigeante régionale, ont majoritairement voté contre l'initiative.

Danny Myre et Jacques Lamoureux n'ont même pas été invités à assister à la rencontre pour faire valoir leurs arguments. « C'est sûr que nous sommes déçus, parce que nous avons mis beaucoup de temps à nous préparer pour ce projet-là », soutient monsieur Lamoureux.

Radio-Canada a tenté en vain de joindre la présidente du District 3, Jackie Bernard.

Mais sur le site de l'organisation, on mentionne entre autres « le manque d'intérêt de la part des parents et des joueurs » pour justifier la dissolution du programme des Griffons.

Une baisse des inscriptions, qui rend difficile la mise sur pied d'équipes compétitives, est aussi invoquée.

Danny Myre et Jacques Lamoureux sont plutôt d'avis que le programme n'a pas été promu de façon adéquate.

Si rien ne change d'ici cet automne, les jeunes de Hawkesbury et des environs qui désirent évoluer dans le « Rep B » vont passer une bonne partie de leur saison sur la route.

Selon leur lieu de résidence, ils devront soit se joindre au Crush de Clarence-Rockland ou aux Icedogs qui eux sont composés de joueurs provenant d'Embrun et de Casselman.

« Ce n'est quand même pas évident d'aller pratiquer à Rockland à 17h30 quand tu termines le travail à 17h00, 16h30, c'est pratiquement impossible », se désole monsieur Lamoureux.

Un appel a été déposé auprès de Hockey Eastern Ontario, une instance supérieure qui relève de Hockey Canada, pour faire casser la décision.

L'audience doit avoir lieu la semaine prochaine.

Selon le reportage de Denis Babin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine