Retour

Secteur public : deuxième série de grèves tournantes en Outaouais

Un peu plus de 12 000 travailleurs du secteur public québécois en Outaouais débrayent, lundi matin, le Front commun intersyndical entamant une deuxième série de grèves tournantes.

La grève se poursuivra aussi mardi dans la région. Elle touchera d'autres régions du Québec jeudi et vendredi, ainsi que lundi et mardi de la semaine prochaine.

Le débrayage touche les Commissions scolaires des Portages-de-l'Outaouais, des Draveurs, des Hauts-Bois-de-l'Outaouais, au Cœur-des-Vallées et Western Québec, ainsi que le Cégep de l'Outaouais et le Cégep Heritage.

Le domaine de la santé et des services sociaux est également touché. À l'hôpital de Hull, c'est 700 employés qui sont en grève. Il s'agit notamment de préposés aux bénéficiaires, de membres du personnel de soutien et d'employés administratifs. Toutefois, en santé, 90 % des services essentiels sont maintenus. Les grévistes tiennent des piquets de grève en alternance.

La semaine dernière, le Front commun a accueilli froidement la nouvelle offre bonifiée de Québec, la jugeant « très insatisfaisante ».

Si l'impasse persiste aux tables de négociation, le Front commun intersyndical entend tenir d'autres journées de grève les 1er, 2 et 3 décembre.  Les conventions collectives du secteur public sont échues depuis le 31 mars.

Réaction de l'adjoint parlementaire Iracà

Par ailleurs, le député de Papineau et adjoint parlementaire du ministre de l'Éducation, Alexandre Iracà, a déclaré par voie de communiqué qu'il « entend les préoccupations des syndiqués qui ont manifesté devant son bureau de Buckingham », même s'il n'a pas pu les rencontrer, étant en déplacement vers Québec.

« Je considère que c'est mon devoir de transmettre les doléances des électeurs du comté, et c'est ce que je m'engage à faire dès aujourd'hui », ajoute-t-il.

Il invite également les syndicats à poursuivre les négociations, soulignant que le gouvernement libéral a présenté une nouvelle offre vendredi dernier. Cette dernière a été accueillie froidement par le Front commun.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine