Plusieurs édifices d'Ottawa ouvrent leurs portes cette fin de semaine et offriront un accès privilégié au public, sans que la sécurité soit renforcée.

L'événement comptera 165 sites à visiter, dont 39 nouveaux endroits, répartis à travers la ville. Il s'agit d'édifices qui présentent un intérêt architectural ou patrimonial. Les organisateurs veulent également offrir un accès privilégié aux endroits où se prennent des décisions importantes.

Des ambassades et des hauts lieux de l'administration publique, comme la Cour suprême ou la Banque du Canada, ouvrent leurs portes, tout comme l'édifice de la Monnaie royale, l'édifice Est du Parlement, l'ancien édifice de la mairie, le musée Diefenbunker et la maison de Radio-Canada.

« C'est un bel événement pour le public, parce qu'il n'a pas toujours la chance de voir ce qui se passe dans les coulisses. C'est une chance pour nous de faire connaître des édifices fascinants », a déclaré le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Qui dit accès privilégié du public, dit sécurité. Pourtant, ni la police d'Ottawa ni les ambassades n'ont ajouté de mesures de sécurité spéciales ou supplémentaires.

« On n’a pas d'information comme quoi il va se passer quelque chose. Il y a eu [des portes ouvertes] dans le passé, puis ça s'est bien passé. C'est un événement pour voir comment différentes sections de la Ville fonctionnent, donc ça n’affecte pas nos effectifs », a expliqué Marc Soucy, du Service de police d'Ottawa.

Même la résidence du Haut Commissaire du Royaume-Uni, quelques semaines à peine après la tuerie de Manchester, ne sent pas la nécessité de renforcer sa sécurité.

Les gens sont invités à consulter l'horaire des différents sites via le site web de l'événement.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine