Retour

Seins nus en public : le conseil municipal de Cornwall discutera de la plainte

Le maire de Cornwall avance que le règlement interdisant aux femmes et aux filles de plus de 10 ans de ne pas porter de haut de maillot de bain près de ces piscines pourrait être perçu comme discriminatoire. Ce règlement fait l'objet d'une plainte de la part d'une citoyenne devant le Tribunal des droits de la personne.

Le maire Leslie O'Shaughnessy a déclaré mardi que ce règlement était désuet.

« Il remonte à 1996, peut-être même avant 1996 », a-t-il lancé. « J'imagine qu'on pourrait le qualifier de discriminatoire et fondé sur le genre. »

Le maire confirme que cet enjeu a été discuté au conseil municipal de Cornwall, lundi soir, afin de déterminer comment gérer la plainte.

De son côté, l'avocat de la Ville de Cornwall devrait agir rapidement et avec circonspection, a déclaré à CBC le professeur de droit civil à l'Université d'Ottawa, Sébastien Grammond.

« Il y a de bonnes chances que [la plainte] aboutisse », a-t-il ajouté.

Selon le professeur Grammond, si l'affaire est traitée par le Tribunal des droits de la personne, d'autres organismes pourraient être visés. « Cela signifierait que plus de municipalités ou d'hôtels devraient changer leur règlement », a-t-il précisé.

Outre la Ville de Cornwall, huit autres répondants ont été nommés dans la plainte, selon le Tribunal ontarien des droits de la personne :

  1. Les hôtels Sheraton en Ontario
  2. Starwood Hotels and Resorts
  3. Le Château Laurier
  4. Quality Inn & Suites à Hawkesbury
  5. Les hôtels Four Seasons
  6. Le parc aquatique Calypso
  7. Best Western Parkway Inn
  8. L'hôtel Ramada à Ottawa

Pour le moment, le Tribunal n'a pas encore fixé de date d'audience et les détails de la plainte n'ont pas été rendus publics.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine