Retour

Seize nouveaux policiers au sein des effectifs à Gatineau

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) compte parmi ses rangs 16 nouveaux policiers qui ont été assermentés jeudi, à la Maison de la culture.

Les agents s'ajouteront aux 26 autres qui seront embauchés cette année, soit 10 de plus que l’année dernière alors que le service de police a fait face à un manque d'effectifs pour la période estivale.

Les policiers ont prêté les serments d'allégeance et de discrétion prévus à la Loi sur la police devant une salle comble.

Le directeur du SPVG, Mario Harel, accueille avec plaisir ces nouveaux membres. Selon lui, les recrues aideront à maintenir la capacité de service pendant la période de pointe des vacances alors que plusieurs policiers temporaires travaillent à temps plein.

Plusieurs des nouveaux policiers sont originaires de Gatineau. Certains prendront même la relève de leurs parents, qui ont eux aussi exercé les mêmes fonctions.

« Nous venons de Gatineau, moi je veux travailler pour ma ville, je viens d’ici, je connais très bien la région, nous sommes super contents et nous avons hâte de commencer au sein du Service de police de nos parents et de prendre la relève », précise la nouvelle policière Janie Desjardins, dont le père et la mère sont des policiers à la retraite.

« C’est un moment assez spécial, un moment que j’ose croire que nous allons nous souvenir toute notre carrière, ça concrétise tous les efforts que nous avons faits au fil des années », explique Michaël Bussières, qui est le fils du président de la Fraternité des policiers de Gatineau, Jean-Pierre Bussières.

Le SPVG entend poursuivre plusieurs projets de prévention du crime cette année, comme l'unité d'intervention de crise (UNIC) pour les cas de santé mentale, pour lutter contre l'itinérance.

Plus d'articles