Retour

Séries Blue Jays vs Rangers : bon pour la relève

La frénésie entourant la participation des Blue Jays de Toronto aux séries s'est également installée à Ottawa et à Gatineau.

Un texte de Angie Bonenfant

Le drapeau de l'équipe torontoise flottera à l'hôtel de ville d'Ottawa pour toute la durée des séries au baseball.

Selon M. Watson, la capitale nationale doit être solidaire avec la seule équipe de baseball du pays.

Le drapeau des Blue Jays pourrait aussi être hissé devant l'hotel de Ville de Chelsea.

La mairesse Caryl Green indique qu'elle va en discuter avec son conseil. Chelsea, dit-elle, a un lien privilégié avec les Blue Jays, dont le receveur, Russell Martin est un ancien résident.

Le terrain de baseball de la municipalité qui a été rénové grâce à un don de 100 000 dollars de la fondation caritative des Blue Jays pourrait aussi changer de nom.

Le terrain pourrait être nommé en l'honneur du fameux receveur.

Bon pour la relève

Les séries qui opposent les Blue Jays aux Rangers feront beaucoup de bien au baseball canadien et québécois, selon le coordonnateur du programme Sports Études Baseball de Nicolas Gatineau, Stephane Petronzio.

« On n'a plus les Expos de Montréal, ça fait un bout de temps. Alors, des Jays qui jouent bien, même s'ils sont à quatre heures et demie de route, ça ne fait que du bien. C'est la fièvre du baseball au Québec. Nous, nos jeunes ne parlent que de ça, présentement. »

Depuis cinq ans, le baseball fédéré est en ascension, précise M. Petronzio. La preuve c'est qu'à chaque année, une trentaine de joueurs amateurs canadiens sont repêchés par des équipes de la Ligue majeure de baseball.

« En ce moment, professionnellement, il y a Russell Martin et Jeff Francis avec les Jays. Adam Loewen avec les Phillies... On est bien représenté! Et la jeunesse n'a pas fini de pousser. »

Trois joueurs locaux qui ont fait les grandes ligues

PHILLIPPE AUMONT

Phillippe Aumont est un lanceur droitier qui a joué pour les Phillies de Philadelphie de 2012 à 2015. Il était jusqu'à tout récemment sous contrat avec les Blue Jays de Toronto.

Naissance : 7 janvier 1989 (26 ans), Gatineau (QC)
Équipes : #18 - Phillies de Philadelphie
Position : Lanceur
Repêchage : 2007, Mariners de Seattle, 1re ronde (11e choix au total)
Frappe : à gauche
Lance : à droite
Salaire : 500 000 US (2014)

RUSSELL MARTIN

Russell Nathan Jeanson Coltrane Martin Jr. est un receveur des Blue Jays de Toronto. Il a été invité trois fois au Match des étoiles, il a remporté un Gant doré et un Bâton d'argent.

Naissance : 15 février 1983 (32 ans), East York (ON)
Équipe actuelle : #55 - Blue Jays de Toronto
Position : Receveur
Repêchage : 2002, Dodgers de Los Angeles, 17e ronde (511e choix au total)
Frappe : à droite
Lance : à droite
Salaire : 82 millions US (2015-2019)

ÉRIK BÉDARD

Érik Joseph Bédard est un joueur de baseball franco-ontarien. Il est un lanceur gaucher. Avant sa retraite, il était sous contrat avec les Rays de Tampa Bay

Naissance : 5 mars 1979 (36 ans), Navan (Ontario)
Équipes :
#40 - Rays de Tampa Bay, #45 - Astros de Houston, #45 - Pirates de Pittsburgh
Position :
Lanceur retraité (12 juin 2015)
Repêchage :
1999, Orioles de Baltimore, 6e ronde (187e choix au total)
Frappe :
à gauche
Lance :
à gauche
Salaire :
1,15 million US (2014)

Baseball régional

Même si le baseball se porte bien dans la région d'Ottawa et de Gatineau, Stéphane Petronzio trouve que les gouvernements locaux n'en font pas suffisamment financièrement pour soutenir ce sport.

« Au cours des cinq dernières années, la Ville en a fait beaucoup au niveau des infrastructures, mais ça en prend plus. Il y a plusieurs terrains de soccer avec du gazon synthétique dans la région, contre aucun pour le baseball », explique Stephane Petronzio.

« On s'est battu pendant des années pour avoir du gazon à l'intérieur, pour avoir une surface de terre professionnelle. C'est en train de se faire, on est heureux, mais on a besoin au moins de deux autres terrains, un synthétique et l'autre naturel. Ça prend deux autres terrains de midget junior dans la région. »

M. Petronzio dit qu'il y a un déséquilibre dans le financement sportif dans la région. Des organisations moins prestigieuses et plus petites reçoivent davantage d'attention que le baseball, selon lui.

Le baseball est train de reprendre sa croissance, précise-t-il, mais il faut en prendre soin pour intéresser davantage de gens.

Plus d'articles

Commentaires