Retour

Simulation électorale : Maxime Pedneaud-Jobin grand favori des jeunes

Maxime Pedneaud-Jobin est le candidat à la mairie favori des élèves des écoles secondaires de Gatineau qui ont participé à la simulation électorale du programme C'est parti, je vote! Le maire sortant remporte la palme avec 37,7 % des voix.

Un texte d'Angie Bonenfant

Les résultats, rendus publics dimanche soir, ne laissent planer aucun doute. Maxime Pedneaud-Jobin est le premier choix des élèves, sans exception, toutes écoles confondues.

Ses plus proches rivaux, les conseillers sortants Sylvie Goneau et Denis Tassé, obtiennent chacun 16,5 % du vote populaire. Tandis que Clément Bélanger et Rémi Bergeron ferment la marche avec respectivement 13,6 % et 10,1 % des voix.

La simulation électorale s'est déroulée jeudi dernier dans 12 écoles secondaires sur l'heure du midi sous la supervision de la Commission jeunesse de Gatineau (CJG). Les jeunes y ont participé sur une base volontaire.

Près de 4000 élèves ont exercé leur droit de vote. Le taux de participation oscille autour de 25 %, un score « très intéressant », estime Josiane Cosette, agente à la CJG.

Les résultats de la simulation électorale suivent la tendance d'un sondage maison rendu public le 18 octobre dernier. À ce moment-là de la campagne électorale, 39 % des jeunes interrogés avaient accordé leur vote à Maxime Pedneaud-Jobin.

Le vote anglophone

Le maire sortant est très populaire auprès des élèves de l'École secondaire Hormidas-Gamelin, située dans son disctrict électoral, à Buckingham.

Par contre, ses scores les plus faibles ont été enregistrés dans la pointe ouest de la ville dans les deux écoles secondaires anglophones :  Philemon Wright High School (27 %) et D'Arcy McGee High School (26 %).

C'est à Philemon Wright High School que Clément Bélanger (27 %) et à D'Arcy McGee High School que Sylvie Goneau (23 %) obtiennent leurs meilleurs résultats. Tandis que Denis Tassé obtient ses pires résultats dans ces deux écoles.

Le candidat Rémi Bergeron tire davantage son épingle du jeu à l'École secondaire Grande-Rivière où il a récolté 17 % des voix. Son deuxième meilleur score est à Philemon Wright High School où il a conquis 14 % de l'électorat.

Les filles ont été plus nombreuses que les garçons à voter lors de cette simulation électorale. 52,4 % des filles ont exercé leur droit de vote contre 47,6 % des garçons.

C'est au Collège Saint-Alexandre, avec 624 élèves, qu'on a enregistré la plus haute participation électorale. L'école secondaire Grande-Rivière (560 élèves) et le Collège St-Joseph (482 élèves) suivent en deuxième et troisième position.

Finalement, les étudiants de première secondaire ont été plus nombreux que les étudiants de tous les autres niveaux à mettre un X dans une case du bulletin de vote.

Josiane Cosette espère que cette expérience électorale se répètera dans l'avenir.

« Il reste encore un grand chemin à faire pour être en mesure d'emmener les jeunes à s'informer et à aller voter », analyse-t-elle. « Çe n'est pas l'histoire d'une seule fois. C'est un clou sur lequel il faudra frapper maintenant et sur les prochaines années. »

Elle encourage les adultes, parents et éducateurs à s'impliquer davantage pour intéresser les jeunes à la chose politique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine