Retour

Situation financière de Gatineau : un petit surplus en 2015

À quelques semaines de l'adoption du budget, le maire de Gatineau a fait le point sur la situation financière de la ville lundi soir, lors du conseil municipal.

Maxime Pedneaud-Jobin affirme que le budget de 547 millions de dollars pour l'année 2015 est équilibré et comporte un surplus net de 4,5 millions de dollars.

Selon le maire, ce surplus est toutefois minime. Si l'on compare le budget de la Ville proportionnellement à celui d'un revenu familial de 50 000 dollars, cela n'équivaudrait qu'à une marge de manoeuvre de 432 dollars.

Pas question pour Maxime Pedneaud-Jobin d'utiliser certaines réserves pour alléger les augmentations de l'impôt foncier pour les citoyens.

« C'est ce qui nous permet d'avoir des augmentations de taxes stables, qui ne varient pas, ou très peu. C'est de la saine gestion. Selon moi, les villes qui se retrouvent à gérer des crises chaque année, parce qu'elles gèrent sans réserve, font un mauvais choix », explique-t-il.

Défis budgétaires nombreux

Gatineau fait face à un déficit structurel constant de 4 à 5 millions de dollars, malgré une hausse de l'impôt foncier, selon l'Indice des prix à la consommation, et une taxe dédiée aux infrastructures.

La Ville commence donc son année budgétaire avec un manque à gagner, ce qui force les élus à opter pour un contrôle serré des dépenses. Le maire martèle qu'il doit « garder le cap » vers les grandes orientations adoptées en 2014, dans le cadre du programme du conseil.

Le prochain budget de la ville sera adopté au cours du mois de décembre.

D'ici là, le maire entreprendra les discussions budgétaires en présentant les résultats de la Commission de révision des dépenses pour savoir combien d'argent la ville a dégagé en optimisation et rationalisation au cours de la dernière année.

Le conseil municipal de Gatineau s'est fixé comme objectif de dégager 15 millions de dollars d'ici 2018.

Une présentation doit aussi avoir lieu au cours des prochaines semaines sur la révision du salaire des élus.

En début de mandat, le maire Pedneaud-Jobin avait tenté de répartir plus équitablement le salaire des élus, mais une opposition ferme de certains membres du conseil l'avait forcé à mandater un comité de travail.

De nombreux conseillers croient que la rémunération doit être en lien avec les responsabilités assumées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine