Retour

Six questions au cocréateur du drapeau franco-ontarien

Il est le cocréateur du drapeau franco-ontarien. C'est lui qui a hissé le tout premier drapeau, il y a 40 ans aujourd'hui, devant l'Université de Sudbury, alors qu'il avait 19 ans. Michel Dupuis répond à six questions de Radio-Canada.

Quels souvenirs gardez-vous de ce 25 septembre 1975?

J'étais évidemment très fier parce que j'avais seulement 19 ans. Mais je vais avouer que j'avais extrêmement peur de lever le drapeau pour la première fois. En 1975, les relations entre les anglophones et les francophones n'étaient pas au mieux. J'étais inquiet à la fois des réactions des francophones et des anglophones. Le journal The Sudbury Star a publié un éditorial le lendemain qui était très critique et sévère à l'endroit du drapeau et Le Voyageur a retardé la publication d'un article sur le drapeau franco-ontarien. Je pense que Le Droit a été le premier journal à publier un article.

Pourquoi est-ce que c'était important de créer un drapeau franco-ontarien?

Tout comme le Québec subissait sa révolution culturelle dans les années 1960, l'Ontario français subissait sa propre révolution culturelle dans les années 70 avec l'émergence de groupes d'écrivains, de chansonniers et du théâtre franco-ontarien. La création du drapeau s'inscrit justement dans cette révolution culturelle.

En 1975, vous étiez étudiant. Le drapeau a été conçu avec votre professeur Gaétan Gervais. Quel rôle a-t-il joué?

J'ai suivi un cours d'histoire avec lui. Et tous les matins, on se réunissait au grand salon de l'Université Laurentienne pour prendre un café et pour régler les problèmes du monde. On aimait rêver! [Rires] Sauf qu'un bon matin, la discussion a porté sur le sort des francophones hors Québec et les ravages de l'assimilation. Et on a vite réalisé que les Acadiens avaient un drapeau, un symbole pour les identifier et que les Canadiens français n'avaient pas de symbole, de drapeau. On a décidé sur-le-champ d'en créer un.

Comment fait-on pour créer un drapeau?

Un des critères qu'on voulait absolument respecter, c'est celui de la simplicité. Le succès d'un symbole est sa capacité de faire passer un message. On devait respecter ce critère-là, et c'est pour cette raison qu'on a choisi deux symboles et deux couleurs.

Qu'est-ce qui a permis à votre drapeau de connaître le rayonnement qu'on lui connaît aujourd'hui?

Il a été créé par deux individus. Il n'a pas été proposé par un gouvernement ou une association francophone. Si le drapeau existe aujourd'hui, c'est à cause de la communauté franco-ontarienne, qui a bien voulu l'accepter et l'adopter. Et si on va plus haut et plus loin, c'est aussi à cause de cette communauté qu'il est devenu le plus important symbole dans les annales de notre histoire.

Quelle est l'utilité du drapeau, 40 ans plus tard?

J'espère que le drapeau sera toujours pour nous une source d'inspiration en ce qui a trait à la survie de notre langue et de notre culture, non seulement pour notre génération, mais pour les générations à venir.

Plus d'articles

Commentaires