Retour

Sommet à Edmonton sur l'itinérance : Louise Boudrias dit avoir été écartée

La présidente de la Commission Gatineau, Ville en santé, ne digère pas que le maire Maxime Pedneaud-Jobin se soit rendu sans elle à Edmonton, à l'occasion d'un forum municipal sur l'itinérance.

La conseillère Louise Boudrias affirme dans un communiqué que le plan d'action en itinérance de Gatineau « découle de la politique de développement social » et que, en ce sens, sa présence à Edmonton lors de ce sommet aurait été logique.

L'élue du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond avance que la décision prise par la Ville de ne pas reconduire le projet pilote de campement près du ruisseau de la Brasserie n'avait pas été prise par la commission qu'elle dirige.

Elle estime cependant que la Commission Gatineau, Ville en santé devrait trancher pour la suite des choses dans ce dossier.

« Je ne voudrais pas que ce soit perçu comme un différent avec le parti [Action Gatineau] », tient-elle à préciser. « Je travaille très bien avec eux. Est-ce qu'il [le maire] ne reconnaît pas la Commission Gatineau, Ville en santé son rôle et ses responsabilités? Je pense qu'on va avoir une bonne conversation et on va être obligés de clarifier la situation à ce niveau-là. »

Problème de communication?

Louise Boudrias avance qu'elle a tenté de participer à ce forum, mais que le bureau du maire Pedneaud-Jobin ne s'est pas montré particulièrement coopératif.

« Ma secrétaire a communiqué deux fois avec son bureau pour tenter d'obtenir plus d'informations et elle s'est fait répondre à deux reprises qu'ils ne savaient pas de quoi elle parlait », ajoute-t-elle.

Mme Boudrias renchérit en affirmant que Maxime Pednaud-Jobin est entré en contact avec elle jeudi, précisant « qu'il n'a pas voulu [la] tasser », mais que celle-ci aurait dû « le relancer, car il aime être accompagné ».

La conseillère ne dérougit pas. « S'il aime être accompagné tant que ça, comment se fait-il qu'il ne s'est pas assuré de se rendre au colloque avec la personne qui aurait pu bien l'épauler? », questionne-t-elle.

Réplique au cabinet du maire

Au cabinet de Maxime Pedneaud-Jobin, on explique que l'invitation au forum d'Edmonton avait été lancée par le maire de la capitale albertaine à ses homologues du caucus des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Jointe par téléphone, l'attachée de presse du maire, Laurence Gillot, avance plutôt que Mme Boudrias n'avait pas signifié d'intérêt pour l'événement. « Quand on ne sait pas que ça vous intéresse, on ne peut pas vous inviter », dit-elle.

Laurence Gillot précise que Maxime Pedneaud-Jobin est rarement accompagné lors de rencontre avec d'autres maires.

Plus d'articles

Commentaires