Retour

Sondage sur la satisfaction du travail du maire de Gatineau : les réactions sont partagées

Un sondage Segma Recherche / Radio-Canada rendu public mercredi révèle que le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, jouit toujours d'un fort taux de satisfaction pour les trois premières années de mandat et à un an des prochaines élections municipales. Les réactions sont partagées.

Un texte de Angie Bonenfant

Plus de six Gatinois sur 10 dressent un bilan positif de son travail à la mairie, malgré ses difficultés à rallier l'ensemble des conseillers autour de sa vision politique.

D'après le sondage, le travail du maire est apprécié aux quatre coins de la ville, surtout dans l'est, un peu moins dans l'ouest, mais toujours à un niveau respectable.

Stupéfaction

La conseillère du district Hull-Wright, Denise Laferrière, n'a pas caché sa stupéfaction en prenant connaissance des résultats du sondage. À sa grande surprise, c'est dans son secteur que le maire de Gatineau jouit du deuxième plus haut taux de satisfaction.

« Peut-être parce que dans le secteur de Hull, il y a un pourcentage élevé d'universitaires. Dans le sondage, on souligne que ce sont les gens plus éduqués qui sont favorables au style de gestion M. Pedneaud-Jobin. »

Le maire est capable de bien communiquer ses messages et cela a un certain effet sur les électeurs, admet-elle. Mais dans les faits, dit-elle, aucun nouveaux projets n'a vu le jour sous l'administration de Maxime Pedneaud-Jobin.

« Par exemple, le projet de réaménagement de la rue Jacques-Cartier avait débuté bien avant lui », indique-t-elle, « mais c'est lui qui a coupé le ruban, comme on dit. »

Grands projets

Même si, on lui reproche son incapacité à faire avancer des projets majeurs, Maxime Pedneaud-Jobin est satisfait du sondage.

Invité a se prononcer sur les résultats, le maire reconnaît que les discussions autour de la table du conseil ont parfois été laborieuses et difficiles, surtout en ce qui a trait à l'aréna Guertin.

Malgré tout, il estime avoir franchi des étapes importantes dans ce dossier.

« En 18 mois, on a choisi un partenaire, trouvé un terrain et déterminé un cadre légal avec Québec. Ce sont les 18 mois les plus produtifs dans ce dossier-là! » affirme-t-il.

Il demande aux citoyens d'être patients : « La suite des choses vont faire en sorte que les gens vont changer de bord », a-t-il lancé.

Travail du conseil

La conseillère du district Parc-de-La-Montagne-Saint-Raymond, Louise Boudrias, soutient que le haut taux de satisfaction des Gatinois envers le travail du maire, c'est aussi une reconnaissance du bon travail effectué par l'ensemble du conseil municipal.

Les décisions, rappelle-t-elle, sont prises au conseil, ce n'est pas l'oeuvre que d'une seule personne.

« C'est aussi une belle facon de voir que nous, les conseillers indépendants, sommes capables de travailler avec le maire, quand il s'agit de faire avancer des dossiers intéressants pour la ville », affirme-t-elle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?