Les services de transport en commun ont plus ou moins la cote dans la région d'Ottawa et de Gatineau : selon un récent sondage de Radio-Canada, un résident sur deux dit n'avoir jamais utilisé l'autobus

Un texte de Angie Bonenfant

C'est à Gatineau que la proportion des non-utilisateurs est la plus élevée. Plus de 57 % des personnes sondées disent ne pas avoir utilisé les services de la Société de transport de l'Outaouais (STO), au cours de la dernière année.

À Ottawa, chez OC Transpo, au cours des 12 derniers mois, cette proportion s'élève à 37,6 %.

« On voit que le taux de pénétration du transport en commun est moins élevé de façon significative à Gatineau », résume Raynald Harvey de la firme Segma Recherche.

« On voit aussi au niveau de la satisfaction, dans chacune des populations respectives, qu'il y a un écart qui est peut-être lié au fait qu'on utilise ou non le transport en commun. »

OC Transpo haut la main

Parmi les usagers qui utilisent les services de transport en commun, ceux qui résident à Ottawa affichent un taux de satisfaction beaucoup plus élevé que ceux qui résident à Gatineau.

88 % des usagers à Ottawa se disent satisfaits des services d'OC Transpo contre 73 %, à Gatineau pour la STO.

« En général, les gens qui utilisent les deux services de transport sont plus souvent satisfaits des services d'OC Transpo que ceux de la STO », rappelle Raynald Harvey.

« Cela confirme l'impression générale qu'il y a un meilleur service du côté d'Ottawa versus le côté de Gatineau. » 

De notables améliorations à la STO

C'est à Gatineau toutefois que l'on apprécie davantage les efforts mis de l'avant par les autorités pour améliorer les services.

51 % des Gatinois croient que la STO a amélioré ses services contre seulement 27 % des Ottaviens, pour OC Transpo.

Il faut dire que les débuts du Rapibus ont été laborieux, rappelle Raynald Harvey. Depuis, le lancement du mégaprojet de 255 millions de dollars, il y a eu de nombreux rajustements.

« La raison pour laquelle on a davantage une perception d'amélioration, c'est qu'on partait de beaucoup plus loin dans le cas de Gatineau que dans le cas d'Ottawa. »

La voiture privilégiée

Les résultats du sondage mené par Radio-Canada reflètent une tendance longtemps observée à travers le pays : le transport en commun est peu utilisé.

L'automobile demeure de loin le moyen de transport préféré des Canadiens pour se déplacer de la maison au bureau, selon le dernier recensement de Statistique Canada.

Et si l'on se fie aux réponses des personnes que nous avons interviewées dans la rue, ces habitudes seront difficiles à changer.

« Côté voiture, c'est sûr que c'est plus avantageux pour le temps », a tempéré Manon Quesnel qui, après quelques années à prendre sa voiture pour se déplacer, a décidé de reprendre l'autobus.

« Le système de transport en commun à Gatineau semble être fait davantage pour les gens qui travaillent au gouvernement. Moi, je travaille dans une usine », a dit Pascal Chrétien.

« J'ai à coeur le transport en commun et l'écologie », a poursuivi le jeune homme. « Seulement, l'autobus ce n'est pas pratique pour moi. C'est trop désavantageux! »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine