Retour

SOS Vanier cherche 100 000 $ pour contester le déménagement de l'Armée du Salut en cour

Des membres du groupe SOS Vanier s'organisent pour s'opposer juridiquement au déménagement du refuge de l'Armee du Salut dans le quartier Vanier.

Le regroupement tente d’amasser 100 000 $ pour contester en cour l’établissement d’un nouveau refuge pour sans-abris dans le quartier.

Les entreprises du quartier Vanier seront sollicitées pour aider à atteindre l’objectif plus rapidement. Des membres du groupe feront du porte-à-porte pour convaincre les commerçants de contribuer financièrement à leur cause.

« Nous sommes à la recherche de dons de la part des entreprises en échange d’une affiche SOS Vanier qui exprime le soutien de l’entreprise envers sa communauté », a expliqué Drew Dobson, propriétaire du Finnigans Pub et opposé au projet de l’Armée du Salut.

M. Dobson a également fait savoir que l’argent servira à payer un avocat en cas d’appel du projet devant la Commission des affaires municipales de l’Ontario et aussi pour couvrir les frais liés au lobbyisme.

Robert Boisvert, membre du groupe SOS Vanier, croit que plusieurs entreprises ont intérêt à s’assurer que le refuge de l’Armée ne déménage jamais à Vanier. La semaine dernière, l’Armée du Salut a convié les gens d’affaires à une réunion. Suite à la réunion, ces derniers ont laissé savoir leur mécontentement.

« Les gens d’affaires sont sortis publiquement contre le projet. Il y en a qui ont même dit que si jamais le projet passe, eux vont vendre, ça peut être que néfaste pour eux », a exprimé M. Boisvert.

Invité à réagir sur le sujet, le maire d’Ottawa Jim Watson a évité de commenter directement le choix du déménagement de l’Armée du Salut en laissant place au processus décisionnel déjà en place.

D’après un reportage de Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine