C'est avec nostalgie que Stéphane Lauzon a participé à son dernier conseil municipal de la Ville de Gatineau. Lundi soir, il a réussi son pari et fait maintenant le saut sur la scène politique fédérale.

M. Lauzon a été élu sous la bannière libérale dans la circonscription redessinée d'Argenteuil-La Petite-Nation. Il a battu sa rivale néo-démocrate par 9245 voix.

Mardi soir, le conseiller municipal du district du Lac-Beauchamp est revenu sur ses débuts en politique municipale en 2009. Il a souligné les sacrifices faits par ses collègues qui décident de siéger à la table du conseil.

« Ce n'est pas facile. On hypothèque nos familles, nos enfants, nos loisirs, nos soirées et nos fins de semaine », explique le nouveau député fédéral. Il ajoute qu'il a fait ces choix : « parce que j'avais la flamme pour le conseil municipal et que je voulais changer les choses. »

Le maire, Maxime Pedneaud-Jobin, a souligné le départ du conseiller en lui rappelant qu'ils allaient certainement se recroiser fréquemment pour discuter d'enjeux municipaux.

Questionné quant à savoir s'il allait avoir une oreille plus attentive aux doléances des élus de Gatineau en matière d'infrastructures, M. Lauzon a répliqué qu'il ne devrait pas avoir de parti pris.

« Il ne faut pas oublier que les petites municipalités ne sont pas équipées comme la Ville de Gatineau pour développer et faire des demandes à des programmes d'infrastructures. Il faut les appuyer, tandis que Gatineau est bien équipée dans ses demandes de subventions », mentionne-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine