Retour

Suicides à Pikangikum : des centaines de gens ont besoin d’aide

D'autres travailleurs spécialisés en santé mentale sont arrivés mardi dans la communauté autochtone ontarienne de Pikangikum où des centaines de personnes ont besoin d'aide psychologique, selon la ministre fédérale de la Santé Jane Philpott.

La communauté est aux prises avec des problèmes de suicides depuis des années. Deux autres adolescentes se sont enlevé la vie la semaine passée.

La ministre précise que des infirmières supplémentaires sont envoyées dans la réserve. Santé Canada collabore avec d’autres ministères de la province et du fédéral pour organiser les services.

Jane Philpott dit qu’elle a participé à une conférence téléphonique avec le chef et des membres de la communauté qui sont « épuisés et secoués ».

Selon le grand chef de la Nation Nishnawbe Aski, Alvin Fiddler, plusieurs communautés aux prises avec les suicides de jeunes Autochtones en arrivent elles aussi à cet état d’épuisement.

Une rencontre doit avoir lieu lundi à Ottawa pour ébaucher des stratégies à plus long terme, pour faire face à la crise des suicides. Mme Philpott, M. Fiddler et le ministre ontarien de la Santé Eric Hoskins doivent y participer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine