Retour

Superclinique à Gatineau : un promoteur veut contester la vente de gré à gré

La récente vente de gré à gré d'un terrain convoité à Gatineau pour la construction d'une superclinique ne fait pas que des heureux.

Frédérick Ballard, un promoteur immobilier, conteste la transaction entre la Ville de Gatineau et trois médecins promoteurs.

Il affirme avoir fait une offre de 1,4 million $ à la Ville en avril dernier, 300 000 $ de plus que le prix de vente, pour acheter le terrain situé à l'angle des boulevards Saint-Raymond et Cité-des-Jeunes, sachant que l'endroit était destiné à la construction d'une superclinique.

Le promoteur avance que la Ville a le droit de vendre un terrain de gré à gré, seulement si elle ne lèse pas un autre promoteur.

Frédérick Ballard déplore le fait que la Ville affirme avoir vendu le terrain à sa juste valeur marchande, alors qu'il avait offert un montant supérieur.

Le promoteur envisage maintenant de déposer une poursuite contre la Ville de Gatineau. M. Ballard considère que le dossier n'a pas été traité équitablement.

« C'est clair que j'envisage de déposer une poursuite contre la Ville. Avec le projet adopté aujourd'hui, je figure que pour les cinq prochaines années je vais perdre un million de dollars. Un million de dollars, je ne sais pas si vous le savez, mais c'est beaucoup d'argent, est-ce que j'ai les moyens de perdre ça? Non! », clame-t-il.

Le promoteur ajoute avoir entamé des démarches auprès de Gatineau dans le passé pour acheter le terrain, mais on lui aurait indiqué qu'il n'était pas à vendre, ni à court, ni à moyen terme.

Il dit donc n'avoir pas fait d'offre avant d'être mis au courant de la possible vente de gré à gré.

Le maire défend la transaction

Cette sortie n'ébranle pas le maire de Gatineau.

Maxime Pedneaud-Jobin répond que l'offre de M. Bédard a été déposée en avril dernier, alors que la Ville négociait déjà avec l'autre groupe de promoteurs depuis septembre 2015.

M. Ballard vient de terminer la construction d'une clinique dans le secteur d'Aylmer. Il affirme avoir eu la visite du député de Pontiac André Fortin pour la faire changer en superclinique.

Avec les informations de la journaliste Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine