Retour

Surveillance accrue pour prévenir les surdoses d'opioïde pendant les festivals à Ottawa

À l'approche des festivals et des festivités entourant le 1er juillet, le maire d'Ottawa est confiant que les mesures mises de l'avant préviendront les surdoses d'opioïdes, notamment de fentanyl, un puissant opioïde synthétique.

« J'espère que les gens comprennent - il y a eu beaucoup de communications faites sur les surdoses, le fentanyl, et les décès - j'espère que les gens vont prendre toutes les précautions nécessaires et nous serons très présents sur les sites », a assuré le premier magistrat, mercredi, à l'issue d'une réunion du conseil municipal.

Interrogé sur les stocks de trousses de prévention de surdose dans les pharmacies de la région, le maire s'est voulu rassurant.

« D'après ce que je sais, les pharmacies ont ce qu'il faut », a-t-il souligné.

Depuis un an, les pharmacies ontariennes sont autorisées à fournir gratuitement et sans prescription de la naloxone, un antidote injectable qui peut contrer les effets du fentanyl, aux personnes qui ont une carte santé.

Au 31 mars 2017, plus de 28 000 trousses de naloxone avaient été distribuées par plus de 1000 pharmacies participantes, ainsi que 40 bureaux de santé publique et organismes communautaires qui offrent des programmes d’échange de seringues et de lutte contre l’hépatite C, selon la Ville d'Ottawa.

Le maire a, par ailleurs, indiqué que les pompiers du Service des incendies d'Ottawa (SIO) seraient bientôt prêts à utiliser la naloxone.

Les agents de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) recevront également des trousses de naloxone et seront formés cet été pour utiliser adéquatement cet antidote.

Au total, 45 personnes sont mortes dans les dernières années d'une surdose d'opioïdes à Ottawa.

Avec les informations de Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine