Retour

Suspension d'un scientifique fédéral : des candidats inquiets

Le sort d'un fonctionnaire fédéral et chanteur de folk amateur, suspendu avec salaire pour avoir composé une chanson critique du gouvernement Harper fait réagir les candidats fédéraux.

« Lui, il était brave pour faire ça, explique la candidate néo-démocrate pour la circonscription d'Orléans, Nancy Tremblay. Mais le mettre en suspension, ça envoie quasiment un message aux autres de faire attention à ce que vous dites. »

Selon l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, Tony Turner, un scientifique d'Environnement Canada a été suspendu avec salaire, au milieu du mois d'août. Environnement Canada lui reprocherait d'avoir enfreint son code de valeurs et d'éthique.

Intitulée « Harperman », l'oeuvre dénonce les politiques de Stephen Harper, notamment son traitement des scientifiques fédéraux.

Pour la candidate néo-démocrate, elle-même employée d'Environnement Canada, la suspension de Tony Turner est une preuve de plus du musellement des scientifiques fédéraux.

Ces derniers ont d'ailleurs manifesté à plusieurs reprises contre le silence qui leur aurait été imposé par le gouvernement Harper.

Nancy Tremblay et la candidate libérale Catherine McKenna croient pourtant que la solution est simple.

Elles aimeraient que soit créé un poste de directeur parlementaire des sciences, comme le proposait un projet de loi présenté en 2013.

« Le rôle du chef ce serait d'être certain que nos scientifiques peuvent parler, que leurs découvertes peuvent être partout », raconte Catherine McKenna.

Devoir de réserve

Du côté du candidat conservateur Luc Anger, même s'il est ouvert à débattre des règles qui entourent le droit de parole des employés fédéraux, il rappelle qu'ils ont néanmoins un certain devoir de réserve.

Selon lui, la décision sans appel revient aux gestionnaires des fonctionnaires.

« Je pense que les personnes les plus importantes dans ce domaine-là, c'est les fonctionnaires eux-mêmes et la haute direction. C'est eux qui sont les experts là-dedans qui doivent définir ça. »

Le principal intéressé dans toute cette histoire, Tony Turner, dit ne pas vouloir s'adresser aux médias puisqu'une enquête interne est en cours.

D'après le reportage de Jean-Sébastien Marier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine