Retour

Suspension de l'accueil de réfugiés : la Ville d'Ottawa pourrait faire appel au privé pour trouver des logements

Le maire d'Ottawa a rencontré mardi soir les représentants des organismes responsables de l'accueil des réfugiés syriens pour tenter de trouver une solution au manque de logement.

Les organismes ont demandé au gouvernement , lundi, un arrêt temporaire d'accueil de réfugiés, car une arrivée massive au cours du dernier mois a épuisé les capacités d'hébergement.

500 réfugiés sont arrivés depuis deux semaines. Les bénévoles se disent également à bout de souffle.

Le maire d'Ottawa indique que la pause permettra aux équipes de trouver d'autres solutions à la pénurie de logements, notamment auprès du secteur privé de l'immobilier.

Jim Watson a également indiqué qu'il était impossible de loger les nouveaux arrivants au sein des logements communautaires d'Ottawa, puisque plus de 9 000 Ottaviens figurent sur la liste d'attente.

Un répit pour les organismes

Les organismes qui aident à l'arrivée des réfugiés syriens voient d'une note positive la suspension des procédures, alors qu'ils travaillent jour et nuit pour subvenir à leurs besoins.

Si pour Jalil Marhnouj, de l'Association musulmane Assunah, une semaine peut sembler court comme délais, il croit que cela est pour le mieux pour les réfugiés.

« C'est court, mais on pourra trouver quelques personnes et familles pour leur trouver des places convenables où les loger », dit-il.

Il ajoute que plusieurs bénévoles sont travailleurs de jour et passent leurs soirées, parfois même des nuits, à coordonner l'accueil des réfugiés.

Avec les informations de Michel-Denis Potvin

Plus d'articles

Commentaires