Retour

Système de paye fédérale Phénix : les ratés ne seront pas corrigés en 2016

Le gouvernement fédéral terminera l'année 2016 sans avoir réussi à régler tous les cas de fonctionnaires ayant été victimes des ratés du système de paye Phénix dès son entrée en vigueur. Même si 95 % des cas en arriéré, qui datent d'avant la mise en oeuvre du système, sont résolus, il reste toujours plus de 10 000 personnes en attentes d'un règlement.

Les problèmes ne touchent pas la paye régulière, mais plutôt les paiements spéciaux aux employés comme des prestations de congé de maternité, ou de promotion.

Dans sa dernière mise à jour de l'année 2016, la sous-ministre de Services publics et Approvisionnement Canada, Marie Lemay, indique également que les responsables de la paye à Miramichi et dans les bureaux satellites n'ont effectué aucun progrès en ce qui a trait à la vitesse de traitement des transactions de la paye.

Il y a encore près de 230 000 transactions de paye dans le système qui tardent à être traitées.

Il n'y a également aucune amélioration dans le nombre de transactions réglées dans des délais normaux. Encore de 20 à 30 % des nouvelles transactions qui entrent chaque jour dans le système Phénix sont traitées en 20 jours ou moins.

Mme Lemay soutient que la situation devrait s'améliorer dès le début de la nouvelle année, puisque les cas les plus complexes ont été en grande majorité résolus.

Conséquences fiscales

Mme Lemay a assuré que les fonctionnaires qui ont reçu des paiements en trop, en raison des ratés du système Phénix ne seraient pas pénalisés par l'Agence du revenu.

« Nous avons adopté un processus pour faire en sorte que tous les paiements versés en trop par le système Phénix ne soient pas inclus dans les gains annuels inscrits T4 des employés [trad. libre] », précise Marie Lemay.

En date d'octobre, 14 000 fonctionnaires avaient reçu des paiements en trop selon Mme Lemay.

Elle invite tous les fonctionnaires qui ont reçu des paiements en trop de contacter les responsables de la paye au centre d'appel pour s'assurer que leur cas figure dans les 14 000 recensés.

Trois informaticiens à la rescousse du gouvernement

Par ailleurs, le gouvernement a retenu la candidature de trois fonctionnaires informaticiens pour aider à réparer le système Phénix.

Mme Lemay a précisé que neuf experts informaticiens à l'emploi du gouvernement avaient répondu à un appel pour de l'aide en novembre et que de ce nombre trois seront affectés à la tâche de trouver des solutions aux failles de Phénix.

La sous-ministre a également précisé que la facture pour pallier les lacunes du nouveau système pourrait bien dépasser les 50 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine