Retour

Taxation scolaire : la commission scolaire Western Québec ne veut pas de changement

La direction de la commission scolaire Western Québec (CSWQ), en Outaouais, demande au gouvernement du Québec « le statu quo » concernant la taxe scolaire.

Présentement, les contribuables de la CSWQ bénéficient d'un taux d'imposition plus faible que leurs confrères francophones, au grand dam de ces derniers qui souhaitent que la situation change.

Le 5 avril dernier, des représentants de quatre commissions scolaires en Outaouais ont rencontré le ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, à Québec, pour lui réclamer un mécanisme qui permettra d'éliminer cette possibilité qu'ont les contribuables sans enfant de choisir la commission scolaire qui récoltera leurs taxes.

Le ministre Proulx leur aurait promis des correctifs d'ici peu, en plus de faire le point avec les commissions scolaires sur cette question au début du mois de mai.

« Si le ministère a l'intention de changer les règles d'imposition et les règlementations, il doit le faire sur le plan provincial, et non seulement en faire une solution régionale pour l'Outaouais », a indiqué le président du conseil de la CSWQ, James Shea, dans un communiqué de presse envoyé mercredi.

Selon la direction de la commission scolaire, le ministre de l'Éducation n'aurait toujours pas communiqué avec son président pour discuter des changements imminents concernant le système de taxation scolaire dans la région.

Plus d'articles

Commentaires