Retour

Témoignage de l'enfant maltraité de Kanata : « J'avais peur de mourir »

C'est un témoignage particulièrement troublant qu'a livré vendredi l'enfant de Kanata, à Ottawa, dont les parents sont accusés d'abus sévères.

Le garçon aujourd'hui âgé de 13 ans a raconté comment son père, un ex-agent de la GRC, pointait une arme à feu sur sa tête, alors qu'il était ligoté, lui faisant craindre de mourir.

L'enfant a expliqué que son père se servait d'un revolver pour lui faire peur ainsi que d'un croix « pour faire sortir le démon en lui ».

« J'avais peur de mourir », a-t-il laissé tomber en salle d'audience.

Le garçon a poursuivi son témoignage en affirmant être forcé de faire 500 pompes, ou pushups, chaque matin où il ne finissait pas son déjeuner. Il a ajouté s'être souvent rendu à l'école sans dîner.

L'enfant a également raconté que son père l'enfermait aux toilettes pour qu'il apprenne les dix commandements et qu'il était forcé de prier à genoux pendant des heures.

Son père a déjà admis en cour avoir attaché son fils dans le sous-sol de la maison à l'aide de chaînes et d'attaches en plastique. Le garçon a expliqué hier qu'il avertissait son père quand ses entraves n'étaient pas assez serrées parce qu'il craignait d'être puni encore plus sévèrement si ses menottes étaient trop lâches.

Le témoignage du garçon doit se poursuivre lundi avec le contre-interrogatoire de l'avocat de la défense.

Le père et la belle-mère du garçon ont plaidé non-coupable à des accusations de voies de fait graves, de voies de fait armées, de séquestration et de manquement au devoir de fournir les choses nécessaires à la vie. Le père fait aussi face à des accusations supplémentaires d'agression sexuelle causant des lésions.

Avec les informations de la CBC

Plus d'articles

Commentaires