Retour

Témoignage de l'enfant maltraité de Kanata : la défense cherche des failles

Le contre-interrogatoire de l'enfant de Kanata, dont les parents sont accusés d'abus sévères, a commencé ce matin. La défense se concentre sur un voyage effectué par la famille en Floride.

Le garçon, aujourd'hui âgé de 13 ans, avait 11 ans au moment des faits. Il témoigne dans une salle séparée au palais de justice d'Ottawa.

La semaine dernière, il a raconté comment son père, un agent de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) suspendu sans salaire, pointait une arme à feu sur sa tête, alors qu'il était ligoté, lui faisant craindre de mourir.

Il avait également relaté comment, lors d'un voyage en Floride avec sa famille, il avait été attaché dans la chambre d'hôtel, frappé et affamé. Il avait mentionné que son père l'avait empêché d'aller aux toilettes et qu'il s'était uriné dessus, passant plusieurs jours dans des vêtements souillés.

L'avocat de la défense tente depuis ce matin de discréditer cette version des faits, en tentant de faire passer le garçon pour un menteur et un enfant turbulent.

Il a montré des photos prises pendant ce voyage où on voit le garçon de bonne humeur, avec une boisson à la main, en train de nager, au musée et au restaurant.

L'adolescent s'est défendu, en disant que ces clichés avaient été réalisés au début du séjour. Il soutient que les sévices ont débuté par la suite et que lorsqu'il était en public, il n'était pas possible de déterminer qu'il subissait de mauvais traitements.

Le père, âgé de 44 ans, et la belle-mère du garçon, âgée de 36 ans, ont plaidé non coupables à des accusations de voies de fait graves, de voies de fait armées, de séquestration et de manquement au devoir de fournir les choses nécessaires à la vie.

Le père fait aussi face à des accusations supplémentaires d'agression sexuelle causant des lésions.

Une ordonnance de non-publication, afin de protéger l'identité de la victime, empêche les médias de divulguer plus d'informations sur le père et la belle-mère du garçon.

D'après des informations de Louis Blouin d'ICI Radio-Canada et de Laurie Fagan de CBC

Plus d'articles

Commentaires