Retour

Tempête : Gatineau n'entend pas commettre les mêmes erreurs

Avec la tempête prévue mardi, la Ville de Gatineau assure qu'elle ne commettra pas les mêmes erreurs que lors de la première tempête, en décembre dernier. La Ville avait dû jongler avec des centaines de plaintes puisque neuf jours après la bordée, plusieurs trottoirs étaient encore ensevelis sous la neige.

Le délai habituel pour déblayer les rues et trottoirs à Gatineau lors d'une tempête de plus de 25 cm de neige est de 24 h, mais le délai n'a pas été respecté en décembre dernier.

Cette fois-ci, le porte-parole de la Ville de Gatineau, Jean Boileau, assure que des mesures ont été prises pour éviter un nouveau fiasco. Les régions de l'est de l'Ontario, la Haute-Gatineau, Lièvre, Papineau et Gatineau devraient recevoir de 20 à 40 cm de neige.

Une cellule de crise suivra l'évolution de la tempête et du déneigement des quartiers au cours des prochaines heures.

« On a appris de la dernière tempête », assure M. Boileau.

Du côté d'Ottawa, le maire, Jim Watson, rappelle que la priorité mardi matin, c'est la prudence sur les routes. M. Watson est prêt pour l'opération déneigement et accorde beaucoup de confiance en son équipe, selon ses dires. 

« Nos déneigeurs sont parmi les meilleurs au pays. J'ai vécu à Montréal, à Toronto, mais Ottawa est de loin supérieure », raconte M. Watson. « Mais, nous ne pouvons pas déneiger toutes les rues en premier lieu. Nous allons commencer par les routes prioritaires et demandons aux gens d'être patients. »

La STO prête

De son côté, la Société de Transport de l'Outaouais (STO) est prête à affronter la tempête. La porte de la société, Céline Gauthier, explique avoir prévu « du personnel additionnel au centre de contrôle des opérations pour appuyer le régulateur dans la gestion du réseau ».

Des autobus seront également en attente et la STO s'adaptera toute la journée, en fonction de l'intensité de la neige.

Selon le reportage de Jérémie Bergeron

Plus d'articles