Retour

Terrasses à Ottawa : la Ville veut mettre de l'ordre

La Ville d'Ottawa décide de mettre un peu d'ordre dans les règles qui encadrent l'installation des terrasses sur les trottoirs et voies publiques et consulte la population.

L'idée n'est pas de limiter les commerces, mais d'éliminer les permissions spéciales que certains restaurateurs ont obtenues au fil des ans.

On estime que les règles actuelles sont plus ou moins claires et ne s'appliquent pas nécessairement de façon uniforme sur tout le territoire.

La municipalité voudrait par exemple assurer que chaque trottoir conserve au moins 2 mètres de largeur, ce qui n'est pas toujours le cas, les anciennes règles ne prévoyant que 1,5 mètre.

« L'exercice cherche à standardiser cette approche, à protéger l'espace public et à permettre aussi aux commerçants d'avoir une meilleure compréhension de ce qui est raisonnable », explique le conseiller municipal Mathieu Fleury.

La Ville veut donc s'assurer que les résidents conservent leur droit de passage sur les trottoirs de leurs quartiers et que celui-ci se fasse avec aisance.

Projet pilote

Comme preuve de sa bonne volonté pour élargir les possibilités de terrasses, la Ville d'Ottawa lance un projet pilote cette année.

Comme à Montréal, à Toronto et à Kingston, des terrasses sont directement installées dans la rue et occupent les espaces normalement réservés aux stationnements.

« C'est un projet pilote et, moi, je souhaite qu'on l'élargisse. Cette année, on a une dizaine de plateformes, notamment dans le marché By, sur la rue Byward », ajoute Mathieu Fleury.

La durée de la saison des terrasses sera aussi à l'étude lors de cette consultation.

Alors qu'elles ne peuvent ouvrir avant le 1er avril selon les règles actuelles, certains commerçants aimeraient pouvoir y accueillir des clients dès qu'il fait assez chaud.

D'après le reportage du journaliste Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine