Retour

Test Pap : le CISSSO prend des mesures pour réduire les délais

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a annoncé, jeudi, l'embauche d'un technologue supplémentaire pour accélérer le traitement des tests de dépistage du cancer du col de l'utérus (test Pap).

Dès lundi, cette personne travaillera cinq jours par semaine au laboratoire, ce qui devrait permettre d'augmenter considérablement « la production quotidienne de lectures », est-il indiqué dans un communiqué envoyé par l'organisme.

Cette décision s'inscrit dans une série de mesures visant à réduire les délais d'obtention des résultats à la suite de ces tests, mais aussi pour « les autres cytologies en général ».

En effet, la cible ministérielle en matière de temps d'attente est de 60 jours, alors qu'en Outaouais, les délais peuvent aller jusqu'à cinq mois et demi.

« L'établissement reconnaît que le temps d'attente est présentement long. Cependant, il s'agit d'une situation temporaire qui est due à un manque de main-d'oeuvre. Rappelons qu'il y a un an, ces délais respectaient les cibles ministérielles. C'est une succession d'événements qui a mené vers ces retards », peut-on aussi lire dans le communiqué.

Le CISSSO a également entamé des démarches afin de voir dans quelle mesure il était possible de recourir à un laboratoire privé pour rattraper le retard.

Par ailleurs, l'organisme « effectuera aussi un rappel auprès des médecins pour que ceux-ci effectuent les tests Pap selon les guides de bonnes pratiques ».

Les responsables du CISSSO espèrent que le retard sera résorbé d'ici quelques mois et que les délais seront revenus à la normale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine