Chelsea et Wakefield s'unissent pour augmenter l'activité touristique dans leurs secteurs respectifs, alors qu'une étude récréotouristique a été déposée lundi soir à Chelsea. Cette étude sera également déposée à Wakefield d'ici deux semaines.

L'objectif : avoir un but commun et miser sur les petits bijoux touristiques de chacun des villages.

Depuis que le petit train à vapeur ne siffle plus, le secteur de Wakefield doit miser sur d'autres attraits touristiques uniques pour inciter les touristes à venir le visiter. L'étude récréotouristique vient tracer les orientations futures de Chelsea, Wakefield et de la Commission de la capitale nationale, autour de 4 axes.

Le visiteur sera invité à... 

Par exemple, si Wakefield tire bien son épingle du jeu lorsque la neige fond avec des terrasses remplies sur le bord de la rivière l'hiver, c'est plus difficile, admet une employée au Café Le Hibou, Geneviève-Audrey Mercier.

« Nos locaux nous supportent beaucoup pendant l'hiver, sinon pour nous la période printemps, l'été et l'automne, c'est notre saison forte », soutient-elle.

La municipalité de Chelsea veut de son côté s'inspirer de cette étude pour améliorer son offre touristique et régler certains irritants, aux dires de la mairesse Caryl Green.

Les citoyens de Chelsea et Wakefield pourront donner leur opinion sur cette étude récréotouristique, lors d'une consultation publique organisée le 11 mai prochain.

Selon un reportage de Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine