L'oiseau qui avait fait son nid sur le site du Bluesfest est officiellement maman. Trois des quatre oeufs ont éclos samedi après-midi et le dernier oisillon est né dimanche matin, ont confirmé les responsables du festival ottavien.

Comble de malheur, la mère et ses trois premiers petits avaient déjà quitté le nid lorsque le dernier est né.

Les responsables du Bluesfest ont donc contacté la Commission de la capitale nationale, qui a à son tour contacté un centre de soins pour les oiseaux de la région. Le centre Ottawa Valley Wild Bird Care Centre a pris l'oisillon orphelin sous son aile jusqu'à ce qu'il soit capable de survivre de manière autonome dans la nature.

Le pluvier kildir avait initialement déposé ses oeufs à l'endroit où devait se construire la scène principale de l'événement.

Les organisateurs avaient dû obtenir un permis spécial pour déplacer le nid une vingtaine de mètres plus loin. L'oiseau était retourné couver sa progéniture.

Samedi, le directeur technique du festival, Scott Pollard, avait remarqué que les oiseaux agissaient d'une manière inhabituelle. Après quelques heures, lui et son équipe ont vu le premier oisillon sortir de sa coquille et se promener aux alentours.

« C'est la fin heureuse d'un parcours incroyable cette semaine », a commenté par communiqué le directeur général du Bluesfest, Mark Monahan.

Le festival doit avoir lieu du 5 au 15 juillet sur les plaines LeBreton.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine