Retour

Transport en commun dans l'ouest de Gatineau : la STO consulte ses usagers

Résidents de l'ouest de Gatineau, comment peut-on, selon vous, rendre le transport en commun plus attrayant? Préférez-vous un service rapide par bus (SRB), l'autobus traditionnel ou un tramway? La Société de transport de l'Outaouais (STO) veut connaître votre avis.

Le transporteur public lance, lundi, une consultation en ligne sur son Étude pour un système de transport collectif performant dans l'ouest de Gatineau. Le questionnaire reste accessible jusqu'au 13 novembre et une recommandation finale est attendue en janvier.

« Les réponses, observations et commentaires de la population recueillis par le biais du questionnaire en ligne permettront de bonifier la réflexion entourant les scénarios et les modes possibles de transport et alimenteront les recommandations au terme de l'étude », explique la STO dans un communiqué.

En plus du questionnaire en ligne, le transporteur public tiendra deux soirées portes ouvertes cette semaine, dans les secteurs de Hull et d'Aylmer.

La première rencontre aura lieu mercredi, de 18 h à 21 h, au centre communautaire du Plateau. La seconde est prévue, jeudi, de 18 h à 21 h, au centre communautaire Front.

La STO étudie trois scénarios pour le développement du transport en commun dans l'ouest de Gatineau. Le premier serait d'améliorer le réseau d'autobus actuel, par exemple en ajoutant des voies réservées.

Les deux autres options consistent en un tracé qui emprunterait soit le chemin d'Aylmer et le boulevard Alexandre Taché ou le boulevard des Allumettières. Comme le démontrent les cartes ci-dessous, ces deux derniers scénarios comportent aussi des variantes.

Le transporteur public indique que l'ensemble des ponts entre Ottawa et Gatineau sont envisagés pour assurer le raccordement avec le réseau d'OC Transpo, ce qui inclut l'ancien pont ferroviaire Prince-de-Galles.

Par ailleurs, la STO étudie la possibilité de mettre en place un service rapide par bus (SRB) ou un tramway. Peu importe le mode de transport retenu, elle entend miser sur l'électrification.

« On prépare le système de demain », souligne la directrice du développement, du marketing et des communications de la Société, Renée Lafrenière. « Donc, il faut se transporter dans demain, avec des véhicules complètement électriques. »

Il est encore trop tôt pour dire combien coûteront tous ces changements. La STO n'a pas encore présenté de montage financier précis pour l'expansion du transport en commun dans l'ouest de Gatineau.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles