Retour

Trois personnes subissent des blessures mineures dans un incendie à Gatineau

Un incendie majeur s'est déclaré dans un immeuble en copropriété de 15 logements du district du Versant, à Gatineau, vendredi après-midi. Les pompiers ont maîtrisé le brasier à 16 h 50.

Le chef de division du Service de sécurité incendie de Gatineau (SSIG), Denis Doucet, a affirmé que les pompiers ont été appelés vers 14 h en raison d'un incendie au 135, rue de Morency.

Quatorze personnes ont dû être évacuées et une trentaine ont dû être déplacées de l'édifice de quatre étages. Cinq personnes ont été prises en charge par la Croix-Rouge, les autres ont été relogés chez de la famille, selon les pompiers de Gatineau.

Au plus fort de l’incendie, 54 pompiers étaient sur place pour combattre les flammes. Des renforts ont été appelés en raison de la chaleur, puisque davantage de rotations de personnel étaient nécessaires.

Deux pompiers et une résidente ont été traités pour des blessures mineures. L'un des pompiers a été légèrement brûlé au bras, notamment.

Le Service de police de la Ville de Gatineau est sur place, mais ce sont les pompiers qui ont la responsabilité de l'enquête.

La valeur totale des dommages est indéterminée. Si les flammes ont pu être contenues rapidement par les pompiers, les dégâts liés à l'eau, eux, risquent d'être considérables.

Louise Saint-Jean est une résidente de l'édifice qui a été la proie des flammes. Elle est atterrée par ce qui lui arrive, mais se console en affirmant que seuls ses biens matériels ont été endommagés. « Il faut dire que la vie continue. C'est des épreuves, mais je suis en santé et il n'y a pas de victimes », a-t-elle dit, peinant à retenir ses larmes.

Un autre incendie sur la même rue en mai dernier

Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que les pompiers doivent répondre à un appel dans ce secteur, ce qui inquiète les citoyens du secteur.

Les pompiers avaient été appelés sur la même rue récemment, alors qu'en mai dernier, un incendie avait forcé l'évacuation d'une soixantaine de résidents.

Personne n'avait été blessé, mais un homme vivant dans le sous-sol avait été transporté à l'hôpital par mesure préventive.

Deux autobus de la Société de transport de l'Outaouais (STO) avaient alors été dépêchés sur les lieux pour héberger temporairement les sinistrés. Dix familles avaient été prises en charge pour 72 heures par la Croix-Rouge en raison du brasier du 7 mai dernier.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles