Retour

Trois sites d'injection supervisée pourraient ouvrir prochainement à Ottawa

Bonnes nouvelles pour les défenseurs des projets de sites d'injection supervisée à Ottawa. Non seulement un premier centre pourrait ouvrir dès cet automne dans le secteur Côte-de-Sable, mais deux autres projets sont présentement à l'étude.

Le site d'injection supervisé de Côte-de-Sable, que le gouvernement de l'Ontario s'est déjà engagé à financer, pourrait ouvrir ses portes aussi tôt qu'en septembre. La demande est présentement en analyse finale à Santé Canada.

L'infirmier coordonnateur au centre communautaire de Côte-de-Sable, Luc Cormier, s'attend à une réponse positive dans les semaines qui suivent.

« Il y a une demande accrue au niveau de notre communauté, surtout avec le fentanyl, qui est retrouvé dans plusieurs drogues sur la rue, donc qui accroît vraiment le risque de décès par surdose. C'est sûr qu'il y a une certaine urgence, mais ça fait déjà quelques mois que c'est déjà comme ça », a souligné M. Cormier.

La crise des opioïdes ne serait pas étrangère à la rapidité avec laquelle ce dossier chemine dans les mains des gouvernements.

Les prochaines étapes seront d'aménager les locaux et de clarifier les détails du budget avec la province, ce qui déterminera le nombre de personnes qui pourront être embauchées au centre et les heures d'ouverture. Selon M. Cormier, environ six semaines seront nécessaires, après l'approbation finale, pour que le centre soit opérationnel.

Quant aux deux autres sites d'injection actuellement en processus d'approbation, ils éliraient domicile au Centre de santé communautaire de Somerset Ouest et aux Bergers de l'Espoir, dans le secteur de la Basse-Ville. L'objectif, avec trois sites d'injection supervisée, serait de décentraliser les services.

« On sait que les gens ne vont pas nécessairement se déplacer très loin pour avoir accès à ces services-là », a souligné M. Cormier.

En ce moment, dans la capitale fédérale, une à deux personnes meurent de surdoses d'opioïdes chaque semaine.

D'après un reportage de Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine