Retour

Trop de patients au CHEO : l'hôpital demande la collaboration de la population

L'urgence du Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) est pleine à craquer, à un point tel que l'hôpital demande aux familles dont les enfants n'ont que de légers symptômes d'aller consulter ailleurs.

Quarante-deux pour cent des dernières visites à l'urgence n'étaient pas une urgence, ce qui allonge également le temps d'attente pour ces familles.

Le CHEO précise que, pour les petits bobos, les enfants sont priés de consulter leur pédiatre ou une clinique communautaire, « afin que les urgentologues puissent se consacrer aux enfants et adolescents qui manifestent des problèmes plus urgents », précise la chef de la médecine aux urgences, Dre Gina Neto.

Les mois de février et de mars sont les plus achalandés à l'hôpital, mais le CHEO a reçu 20 % de plus de patients que ce à quoi il s'attendait.

De plus, pour éviter la propagation de microbes et d'infections, le CHEO a appliqué des restrictions dans ses urgences. Les frères et sœurs de l'enfant qui consulte ne sont plus autorisés à accompagner le malade, seuls deux aidants peuvent le faire.

Plus d'articles