Retour

Trou de la rue Rideau : une trentaine de commerçants demandent une indemnisation

L'affaissement de la rue Rideau le 8 juin dernier a coûté cher aux commerçants du secteur. À un point tel que 31 d'entre eux ont formellement déposé une demande d'indemnisation auprès de la Ville d'Ottawa.

Nasa Vosough, propriétaire du dépanneur Zesty Market, dit avoir perdu 80% de son chiffre d'affaires depuis qu'un trou béant s'est formé sur l'importante artère commerciale.

« Nous devons payer de notre poche le loyer et les employés, c'est très difficile », explique la femme d'affaire qui chiffre à 15 000$ ses pertes. Non seulement son commerce a dû être fermé pendant plusieurs jours, mais la panne d'électricité qui a suivi l'affaissement l'a forcé à jeter des aliments.

Scénario catastrophe aussi à quelque pas de là, à la boutique de vêtement WKLN. Le propriétaire Pierre-Olivier Mercier estime avoir l'équivalent de 1,5 million de dollars en vente depuis août. Encore aujourd'hui, la façade de sa boutique n'est pas visible pour plusieurs passants en raison des travaux.

« J'ai dû renégocier le bail à la baisse juste pour rester en vie », déplore-t-il.

Demandes transmises aux assureurs

La Ville d'Ottawa a acheminé les demandes d'indemnisation des commerces à l'assureur du projet de prolongement du train léger. C'est qu'elle soutient que le trou de la rue Rideau n'a pas été causé par une défaillance de ses infrastructures.

« Nous avons des relevés de la pression d'eau dans les canalisations et nous croyons que notre infrastructure, selon nos données, n'est pas la cause de l'affaissement », avance Mathieu Fleury, le conseiller du quartier Rideau- Vanier.

La Ville d'Ottawa elle-même réclame 1,5 million de dollars à l'assureur du Rideau Transit Group (RTG), le consortium chargé de construire le tunnel du train léger, pour les coûts associés au trou. On précise du côté de la Ville qu'aucune poursuite ou demande d'indemnisation directe n'a été formulée à la municipalité.

RTG a également dépensé des millions de dollars pour réparer les dommages causés par l'affaissement de la rue et a également déposé une réclamation à ses assureurs.

D'après CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine