Jim Watson lance un appel au calme alors que la tension grimpe depuis quelques jours entre les chauffeurs de taxi et le service de covoiturage Uber.

Plus tôt cette semaine, certains chauffeurs ont filmé des conducteurs du service de covoiturage à leur insu pour les dénoncer auprès des autorités municipales. Uber avait comparé le geste des chauffeurs de taxi à une tactique d'intimidation.

Le maire Jim Watson demande aux chauffeurs de taxi de ne pas se faire justice.

Revoir les règles de l'industrie 

Le maire d'Ottawa n'a pas fermé la porte à de possibles réductions de coûts de permis pour les chauffeurs de taxi. Selon Jim Watson, cela permettrait d'alléger leur fardeau fiscal.

Depuis octobre 2014, 110 accusations ont été déposées contre 54 chauffeurs d'Uber. Trente-sept de ces chauffeurs ont plaidé coupables à 74 accusations, menant à des amendes totalisant 22 000 $.

La Ville compte d'ailleurs réviser les règles de l'industrie du taxi cet automne.

D'après des informations de Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires