Retour

Uber, partenaire officiel des Sénateurs : les taxis mécontents

Le partenariat entre les Sénateurs d'Ottawa et la compagnie de covoiturage commercial Uber, annoncé mardi, n'a pas fait que des heureux. Les chauffeurs de taxi regrettent d'être lâchés une fois de plus.

« Nous aidons la ville. Nous faisons tout pour la ville. Mais la ville nous prend tout et ne nous donne rien », réagit Hamid Samia.

Les partisans du club de hockey peuvent dorénavant monter à bord d'un véhicule d'Uber, ou en sortir, dans une aire de stationnement prévue à cet effet, à proximité de l'entrée principale du Centre Canadian Tire, sur la voie Frank Finnigan.

Pour le chauffeur de taxi, Hamed Kalaye, ce partenariat ne changera rien.

« Pour moi, ça ne fait pas de différence, les chauffeurs Uber prennent déjà des clients à la sortie du Centre Canadian Tire », constate-t-il.

Mais son collègue, Ahmad Yazdanpanah, ne voit pas les choses d'un même oeil, et se dit « déçu » par cette entente. Il pense qu'elle fera encore perdre de la clientèle aux taxis.

Le vice-président du marketing et des ventes des Sénateurs, Mark Bonneau, s'est réjoui de ce nouveau partenariat.

« Uber propose une nouvelle expérience pour les partisans, une alternative sécuritaire et fiable pour se rendre à un match, à un concert, à un événement organisé au Centre Canadian Tire », a-t-il indiqué dans un communiqué de presse. « C'est un partenariat stimulant avec une compagnie dynamique et innovante. »

Les amateurs de hockey qui utilisent l'application mobile d'Uber pourront aussi bénéficier de rabais sur des billets et de promotions sur des trajets tout au long de la saison.

Avec les informations de la journaliste Mylène Crête

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine