Retour

Un 2e bain dans tous les CHSLD de l'Outaouais dès le début mars

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais croit pouvoir donner un deuxième bain par semaine aux résidents de ses 14 centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) dès le début du mois de mars.

« D’ici fin janvier, début février, on va avoir déjà des centres qui vont être en mesure de procéder aux deuxièmes bains. Dans d'autres centres, ça va être un peu plus long », a affirmé jeudi Nancy Bergeron, directrice adjointe au soutien à l’autonomie des personnes âgées au CISSS de l’Outaouais.

Le CISSS de l'Outaouais a obtenu début novembre un peu plus d'un million de dollars pour offrir ce deuxième bain aux bénéficiaires. Ce financement provient d'une enveloppe de 36 millions de dollars créée par Québec en septembre pour améliorer les soins d'hygiène dans les CHSLD.

Cet argent doit servir à ajouter l'équivalant de 18,9 postes à temps plein dans les CHSLD de l'Outaouais. Il faut dire que 81 % des bénéficiaires, soit environ 845 personnes, ont indiqué qu'ils souhaitaient obtenir ce bain supplémentaire.

Des syndicats préoccupés

Mais Radio-Canada rapportait mercredi l'inquiétude du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et des services sociaux de l'Outaouais (STTSSSO) sur le succès de ce projet, en raison d'une pénurie de main-d'oeuvre.

Mme Bergeron se dit toutefois confiante que les besoins des résidents seront comblés.

« On ne peut pas nier qu'actuellement, nous avons des défis importants pour recruter de nouveaux employés dans le réseau de la santé, ce qui est un problème national. C'est pour ça qu'on a discuté avec le syndicat de la possibilité que certains postes soient affichés pour permettre l’arrivée de nouveaux employés et que, pour d’autres, on rehausse certains postes à temps partiel pour permettre d’augmenter leur sécurité d’emploi et de répondre à l’offre de service qu’on doit fournir actuellement », a expliqué la directrice adjointe.

De son côté, une porte-parole de l'établissement, Geneviève Côté, a précisé que le CISSS s'est engagé à « tenir le syndicat informé avant de procéder ».

Mme Côté ajoute que le CISSS de l'Outaouais a consulté « les représentants syndicaux CSN de tous les CHSLD le 12 décembre 2017 pour les informer du projet et des pistes de solutions envisagées pour répondre à la demande des deuxièmes bains » et leur demander leur son de cloche.

Mme Côté dément également les affirmations du STTSSSO qui dit ne pas connaître le plan d'action du CISSS de l'Outaouais, affirmant qu'une autre rencontre avec les représentants syndicaux de tous les CHSLD a également eu lieu le 3 janvier, lors de laquelle « le plan d'action avec échéancier a été discuté ».

Le CISSS dit avoir informé les employés des CHSLD de ce plan d'action à partir du 8 janvier et a mis en place des comités de travail dans tous les CHSLD pour revoir l'organisation du travail dans le but d'intégrer le deuxième bain.

Avec les informations de Godefroy Macaire Chabi et Chantal Payant

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »