Retour

Un acte de réconciliation entre un policier d’Ottawa et la communauté inuite

Neuf mois après avoir mis en ligne des commentaires à caractère raciste dans les médias sociaux relativement à la mort de l’artiste inuite Annie Pootoogook, le sergent Chris Hrnchiar de la police d’Ottawa tente de réparer ses torts.

« Je veux faire mieux, faire de moi un meilleur citoyen, faire de moi un meilleur policier », a souligné le sergent Hrnchiar, mercredi après-midi, alors qu’il prenait part à la Flotilla for Friendship (flottille de l’amitié) à Ottawa.

L’événement annuel, qui consiste à jumeler des membres de différents corps policiers à des jeunes Autochtones pour un périple en canot, est le premier à se tenir depuis que Chris Hrnchiar a plaidé coupable à des accusations de conduite répréhensible. Il avait publié sur Internet, à l'automne dernier, des commentaires sur les Autochtones et sur l’artiste inuite Annie Pootoogook, retrouvée morte dans la rivière Rideau en septembre dernier.

Depuis ces événements, le sergent a tendu la main à certains membres de la communauté inuite et autochtone. Il a notamment communiqué avec Veldon Coburn, l’homme qui a adopté la fille biologique d’Annie Pootoogook, Napachie, en 2014. C’est lui qui avait déposé une plainte auprès de la police d’Ottawa après avoir lu les commentaires du sergent sur Internet.

« J’avais hâte de le rencontrer pour lui dire : “je suis désolé” », a raconté le policier avant de monter en canot en compagnie de M. Coburn et de ses enfants pour une promenade sur le canal Rideau.

Quant à Veldon Coburn, il dit avoir pris part à la Flotilla for Friendship avec ses enfants, dont Napachie, afin d'oeuvrer à réparer les relations entre les forces policières et les communautés autochtones et inuite.

« Avec des enfants qui grandissent à Ottawa, c’est important que je fasse ce que je peux pour améliorer les choses. Et lorsque la police d’Ottawa nous tend la main pour savoir comment nous aider, je ne vais pas lui tourner le dos », a souligné M. Coburn.

La Flotilla for Friendship s’est conclue par une traditionnelle fête autochtone sur l’île Victoria.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine