Retour

Un adolescent d’Ottawa honoré pour son engagement auprès des réfugiés syriens

Difficile de s'imaginer à travers quoi ont dû passer les milliers de réfugiés syriens qui ont élu domicile au Canada. Heureusement, certains d'entre eux peuvent compter sur la bienveillance de généreux citoyens qui les ont pris sous leurs ailes. Parmi eux, Aaron Kabemba, un élève de 9e année de l'École secondaire catholique Franco-Cité d'Ottawa, qui a été honoré mardi matin par le maire d'Ottawa, Jim Watson.

L’histoire commence il y a un an et demi. Aaron fait alors la rencontre de Sharbel et Johny Dawahri, deux frères jumeaux qui ont fui leur pays ravagé par la guerre et qui fréquente la même école que lui. Étant lui-même arrivé au Canada il y a quelques années à peine, Aaron décide spontanément de servir de « parrain » aux deux frères syriens.

« Je voulais les aider parce que j’ai moi aussi été aidé », explique-t-il simplement.

Bien vite, il fait tout en son possible pour faciliter leur intégration. Il se fait notamment un devoir de les inciter à parler français le plus possible.

Briser l’isolement

Il contribue également à briser leur isolement, en leur présentant plusieurs amis et en faisant en sorte que les deux frères ne se sentent jamais seuls. L’improbable trio en vient rapidement à tisser des liens qui dépassent la simple amitié.

Aaron ajoute qu’il bénéficie lui aussi de cette amitié, puisque les deux frères l’aident en mathématiques, en plus de lui inculquer des notions de base en arabe.

Hortense Mvuemba, responsable du programme d’engagement communautaire à l’École secondaire Franco-Cité, est témoin des liens qui se sont soudés entre les trois amis. « Si on voit Sharbel et Johny, on sait qu’on va voir Aaron », dit-elle.

Selon Mme Mvuemba, le fait qu’Aaron ait lui aussi été un nouvel arrivant explique en partie sa générosité.

En raison de son dévouement, Aaron a reçu, mardi matin, un prix d’Ambassadeur d’accueil, des mains du maire d’Ottawa, Jim Watson. Ce prix lui sera remis dans le cadre de la Semaine d'accueil à Ottawa, organisée conjointement par le Partenariat local pour l'immigration d'Ottawa et le maire Watson.

L’adolescent accueille cet honneur avec humilité. « Je suis surpris et content. Je fais seulement ce que mon coeur me dit de faire », précise-t-il, avant de retourner avec ses deux camarades.

Avec les informations de Mathieu Nadon

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine