Retour

Un ambulancier de l'Outaouais congédié après s'être masturbé devant des collègues

EXCLUSIF - Un employé de la Coopérative des paramédics de l'Outaouais (CPO) a été congédié à la suite d'allégations de harcèlement à caractère sexuel. Radio-Canada a appris que l'homme aurait commis des gestes inappropriés devant des collègues de travail à au moins sept reprises. Il se serait notamment masturbé devant certains d'entre eux.

Un texte d'Estelle Côté-Sroka

Il y a environ deux semaines, une première présumée victime a avisé le conseil d'administration de la CPO d'avoir vu de tels comportements. Une enquête interne impliquant des avocats a mené au congédiement de l'homme, jeudi dernier.

« [Le processus] a permis de constater que plus d'une personne était victime de cette problématique, de ce problème majeur », a indiqué en entrevue le directeur des affaires publiques de la Fédération des coopératives des paramédics du Québec, Paul Levesque.

Les témoignages recueillis par la Coopérative indiquent que seuls des employés figurent parmi la liste des victimes présumées de l'ambulancier, qui travaillait depuis une dizaine d'années pour l'organisation.

« À la lumière de notre enquête, aucun geste ou action inadéquate n'ont été posés dans le cadre du travail direct à la population du paramédic », a précisé M. Levesque. Aucune plainte du public n'aurait été déposée à son endroit.

Pas de plainte à la police

Aucune des victimes présumées n'aurait porté plainte à la police à la suite de ces allégations.

M. Levesque a ajouté néanmoins que « si jamais des victimes de la Coopérative [...] souhaitaient porter plainte auprès de la police [la Coopérative les accompagnerait] sans aucun problème dans cette démarche ».

Le syndicat, qui représente les employés de la CPO, la Fraternité des paramédics de l'Outaouais, n'a pas commenté ces allégations.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine