Retour

Un autobus s’enflamme avec des passagers à bord à Ottawa ; aucun blessé

Un autobus à deux étages d'OC Transpo transportant des passagers a pris en feu, tôt mardi matin, dans un secteur rural du sud-est d'Ottawa. Une passagère a raconté ce qu'elle vécu à CBC News.

« Nous avons entendu une explosion et nous avons supposé que c'était un pneu qui avait explosé. Et puis il y avait de la fumée qui a commencé à se dégager l'arrière du véhicule », a décrit en anglais l'une des 70 à 80 personnes qui se trouvaient à bord, Ewa Roy.

« Nous sommes tous sortis calmement », a-t-elle poursuivi. « Il y avait beaucoup de fumée au début, puis les flammes sont apparues. Les pompiers ont mis environ 15 minutes pour arriver, puis un autre autobus est venu 25 minutes plus tard pour nous récupérer ».

C'était un peu effrayant au début, mais [...] tout le monde est en sécurité.

la passagère Ewa Roy, qui a remercié le chauffeur et les passagers

L’incident est survenu chemin Piperville, entre les chemins Anderson et Farmers, vers 6 h 50. Le véhicule de la ligne 222 se rendait au centre-ville d’Ottawa depuis la communauté de Vars.

Personne n’a été blessé. Les pompiers ont réussi à maîtriser l’incendie vers 7 h 08

Voici des images diffusées sur Twitter par @ewaroy1 :

OC Transpo se veut rassurant

Les causes de l'incendie ne sont pas encore connues, mais une enquête est en cours, selon le directeur général adjoint d'OC Transpo, Troy Charter. Des témoins ont pour leur part rapporté qu'un pneu du véhicule aurait surchauffé, éclaté et pris feu.

« Ces incidents, même s'ils sont rares, sont traités très sérieusement. Nous nous assurons que nos chauffeurs soient entraînés et sachent quoi faire. »

le directeur général adjoint d'OC Transpo, Troy Charter, en anglais

M. Charter, par ailleurs, a tenu à rassurer la population quant à la sécurité des autobus. Le bus en cause, acheté en 2012, est l'un des 117 autobus à deux étages de près d'un million de dollars du transporteur public. Il a été fabriqué par Alexander Dennis, une société basée en Écosse.

Notons que le même autobus à deux étages, numéroté 8010, avait aussi été endommagé en 2013 dans une sortie de route pendant une tempête. Le Syndicat uni du transport s'était alors dit préoccupé par la capacité de ce type d'autobus à faire face aux conditions hivernales.

Plus d'articles

Commentaires