Retour

Un banc de l'amitié pour les enfants qui se sentent seuls dans une école d'Ottawa

L'école primaire publique Des Sentiers du quartier Orléans, à Ottawa, est devenue, mercredi, le premier établissement scolaire francophone en Amérique du Nord à se doter d'un banc de l'amitié.

Le concept est simple : tout enfant qui se sent seul lors des récréations peut s'asseoir sur ce banc pour signifier son désir d'avoir de la compagnie. D'autres enfants viendront alors le rejoindre.

Des élèves ambassadeurs ont été formés pour s'assurer de répondre aux demandes. 

Créée par l'organisme anti-intimidation Kill it with Kindness (KIWK), l'initiative permet aux enfants de se confier ou encore de rencontrer de nouveaux amis.

C'est à la suite de la suggestion d'un parent, qui avait entendu parler de ce projet, que la direction de l'école a décidé d'entreprendre les différentes étapes auprès de l'organisme sans but lucratif KIWK pour obtenir un banc de l'amitié.

« On a trouvé que c'était un projet fantastique pour l'école, parce que le bien-être des enfants nous tient à cœur », souligne la directrice de l'établissement, Francine Ravary.

« C'est un rappel pour eux [les enfants] d'être de bons amis, de faire de bonnes choses », ajoute de son côté Alexandre Lacelle, parent bénévole au conseil d'école Des Sentiers et instigateur du projet dans cet établissement.

Avec les informations de Jean-François Chevrier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine